Manifestations en Irak : couvre-feu décrété à Nassiriya

couvre-feu
couvre-feu

Un couvre-feu a été décrété, jeudi, par les autorités locales de la ville de Nassiriya dans le sud de l’Irak, suite à la mort d’au moins 13 manifestants que les forces de l’ordre tentaient de déloger de deux ponts.

Mercredi soir, des activistes irakiens avaient incendié le consulat d’Iran dans la ville sainte chiite de Najaf, provoquant l’ire de Téhéran, qui a appelé Bagdad à prendre des mesures “décisives” contre les “agresseurs” à l’origine de cet incendie. Ces violences interviennent dans la foulée des manifestations qui secouent le pays des deux fleuves, et qui ont fait, en deux mois, au moins 350 morts et plus de et 15.000 blessés.

→ Lire aussi : Irak: Six morts dans des explosions à Bagdad

Par ailleurs, le commandement militaire irakien a annoncé jeudi avoir dépêché des militaires pour appuyer les gouverneurs dans plusieurs provinces du Sud en proie à des manifestations de plus en plus violentes.

“Une cellule de crise a été mise en place sous la supervision des gouverneurs” pour “imposer la sécurité et restaurer l’ordre”, a indiqué le commandement militaire dans un communiqué, ajoutant que des commandants militaires “ont été nommés dans cette cellule pour contrôler l’ensemble des forces de sécurité et militaires” et aider les gouverneurs dans leur mission.