AccueilA LA UNEManifestations en Irak: le gouvernement accuse des “parties tierces” de tuer les manifestants
manifestants

Manifestations en Irak: le gouvernement accuse des “parties tierces” de tuer les manifestants

Le ministère irakien de la Défense a accusé, vendredi, des “parties tierces” de tuer les manifestants, assurant qu’il s’agit de bandes armées qui visent les manifestants et les forces de l’ordre.

“Ces bandes armées utilisent des armes et lancent des grenades fumigènes et meurtrières contre les manifestants et les forces de l’ordre”, a indiqué le ministère dans un communiqué, en réaction à l’augmentation constante du nombre de personnes tuées depuis le début du mouvement de contestation populaire en Irak.

Selon la même source, ces bandes armées tuent les manifestants avec des bombes (lacrymogènes) entrées dans le pays de manière clandestine.

→ Lire aussi : Irak: Quatre manifestants tués par des grenades lacrymogènes à Bagdad

Depuis début octobre, une vingtaine de manifestants ont été tués par des grenades lacrymogènes, pour la plupart le crâne déchiqueté par ces engins de type militaire et dix fois plus lourds que ceux utilisés ailleurs dans le monde.

Plus de 330 personnes auraient été tuées et 15.000 autres blessées en Irak depuis le début des manifestations, selon des décomptes approximatifs fournis par les médias, les autorités ayant arrêté de communiquer les bilans des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre.

L’Irak est le théâtre de manifestations quasi-quotidiennes pour demander le départ de l’ensemble de la classe politique, inchangée depuis des années et jugée corrompue et incompétente.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :