A LA UNEMaroc

Manifeste de l’indépendance: Couronnement d’un long parcours de militantisme national

La présentation du Manifeste de l’indépendance le 11 janvier 1944 fut le couronnement de longues années de militantisme national tout autant que l’incarnation de l’engagement résolu des hommes et femmes du mouvement national pour réaliser les revendications légitimes du peuple marocain en termes de liberté et d’indépendance, a souligné le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri.

Lors d’un meeting lundi à Rabat à l’occasion du 77ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, M. El Ktiri a mis en avant la forte charte symbolique de cet évènement phare de l’histoire de la lutte contre le colonialisme, en ce sens qu’il a incarné la parfaite symbiose entre le Trône et le peuple pour l’indépendance nationale.

La commémoration de cette épopée est l’occasion d’inculquer aux nouvelles générations les valeurs authentiques de fierté nationale, de patriotisme et de respect des principes qui inspiraient les anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, a ajouté M. El Ktiri cité dans un communiqué du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération.

Il a relevé que le Manifeste de l’indépendance a représenté un saut qualitatif dans le long combat nationaliste pour la libération du Royaume, notant qu’il a constitué une véritable “révolution” qui reflète la volonté des Marocains de mener à bien le combat de libération contre la présence étrangère et la domination coloniale.

Il est important pour les nouvelles générations de connaître l’histoire de leur pays ainsi que ses glorieuses, honorables et historiques réalisations, a relevé le Haut-commissaire, qui a mis l’accent sur la mobilisation pérenne et la vigilance continue de la famille de la résistance et de toutes les composantes du peuple marocain et des forces vives de la nation pour consolider l’unité et l’intégrité territoriale du Royaume.

Cette rencontre a été marquée par des interventions axées sur le contexte historique de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, signé par 66 personnalités, ainsi que sur la portée et les incidences de cette étape historique dans le processus de libération nationale.

Un hommage a été également rendu à 11 anciens résistants et membres de l’armée de libération, dont huit à titre posthume, en signe de reconnaissance des services et sacrifices consentis en faveur de la cause de l’indépendance nationale, et pour la défense de la dignité de leur pays. En outre, des aides financières ont été octroyées à plusieurs veuves d’anciens résistants décédés.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page