Marché automobile : le record national des ventes battu en 2016

 Le marché automobile du neuf a, pour la deuxième année consécutive, pu battre son record de vente. En effet, le cumul des ventes des véhicules neufs a connu une nette augmentation de 23,6% pour s’établir à 163.111 unités avec une prédominance des ventes sur le segment de voitures particulières qui a enregistré une progression de 25,91% à 152.325 unités écoulées.

Le marché automobile du neuf a explosé pour la deuxième année consécutive son record d’immatriculations dans le Royaume. Cette performance trouve son explication dans plusieurs facteurs, notamment, les différentes promotions lancées par les distributeurs, la baisse des taux d’intérêt mais surtout les crédits gratuits offerts par certains distributeurs qui ont séduit les acheteurs.

Dacia a conservé confortablement la première marche du podium. La marque low-cost de Renault, qui est devenue incontournable grâce à ses offres intéressantes pour les acquéreurs à budget réduit et les primo-accédants, maintient son leadership avec une croissance de 16,37% de ses ventes qui se sont établies à 42.279. Sa maison mère lui emboîte le pas grâce à une progression spectaculaire de 45,82%. Avec 17.121 immatriculations, la marque au losange, qui a opté pour un renforcement de son réseau de ventes et un rajeunissement de la gamme, s’est adjugé la deuxième place.   Avec une progression de 40,99% des immatriculations (14.502), Ford s’est assuré, pour sa part, la troisième place du podium. Vient en quatrième Peugeot. La marque au lion a pu s’assurer une progression de 21,73% grâce à ses 10.625 voitures vendues. Volkswagen s’adjuge la cinquième place avec 10.509 immatriculations et une progression de 71,6% comparativement à l’année 2015. Ce franc succès de la marque germanique est imputé, entre autres, à la révision des prix à la baisse et la présence d’une gamme et d’un rapport qualité/prix irréprochable. La marque sud-coréenne Hyundai, qui a réussi à écouler  9.412 véhicules, a pris la sixième place en signant une progression de 17,28%. Avec  8 636 voitures vendues et une croissance de 8,32%, Fiat a réussi à s’emparer de la septième place. Huitième du top-dix, Nissan a vendu 6 528 unités en progression de 21,81%. La marque nippone a su s’imposer, notamment, grâce à sa gamme de crossovers. Elle est suivie de Citroën qui a vendu 6 449 voitures en hausse de 25,79%. Toyota boucle ce top-ten avec 4.023 immatriculations, soit une croissance de 27,43% pour la Japonaise.

Sur le segment de luxe, la bataille entre BMW et Mercedes s’est soldée à l’avantage de la marque à l’hélice. Celle-ci a écoulé 2 826 voitures en hausse de 27,34%. Pour la marque à l’étoile, elle a, pour sa part, atteint 2 726 unités, en croissance de 25,28%. Quant à Audi, le nombre des immatriculations est de 2 065 unités en hausse, soit une croissance de 12,29%.


A noter que le segment des véhicules utilitaires légers n’a pas connu la même embellie enregistrée sur le segment VP (voitures particulières) puisque sa part a baissé de 2,2% à 10.786 unités vendues à fin 2016.