A LA UNEEconomie

Marché secondaire des créances en souffrance: une commission va être mise en place

Une commission va être mise en place pour la création d’un marché secondaire des créances en souffrance, a affirmé, mardi, le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

La Banque central est engagée activement pour pouvoir au cours de cette année sortir au grand jour ce marché secondaire des créances en souffrance, a dit M. Jouahri qui s’exprimait lors d’un point de presse tenu en mode visioconférence à l’issue de la dernière réunion trimestrielle du Conseil de BAM de l’année 2021, relevant qu’une commission va se mettre en place à cet effet.

« Nous avons déjà travaillé sur ce qui doit être demandé, aussi bien sur le plan fiscal, que sur le plan juridique et des recouvrements. Nous avons aussi travaillé avec les banques« , a-t-il fait savoir à ce sujet, soulevant que « le volume est assez valable pour animer ce marché secondaire« .

→ Lire aussi : Programme Intelaka: Nécessité d’accompagner les porteurs de projets

Le Fonds Monétaire international (FMI) estime que la Banque Centrale devra continuer à veiller à ce que les banques continuent de constituer des provisions pour créances douteuses, tout en accélérant, avec les autorités concernées, le lancement des réformes pour la création d’un marché secondaire des créances en souffrance.

Le FMI note aussi que les autorités devraient parachever le projet de réforme légale visant à se doter d’un cadre plus solide en matière de résolution bancaire.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page