Maroc-Australie: 2017, une année charnière pour les relations bilatérales

L’année 2017 a constitué un tournant majeur dans les relations maroco-australiennes avec notamment l’ouverture de l’ambassade australienne à Rabat, la mise en place du groupe d’amitié parlementaire Australie-Maroc et le lancement du Conseil d’affaires Maroc-Australie.

Ainsi, en juin dernier, Mme Berenice Owen-Jones a été nommée première ambassadeur de l’Australie à Rabat, « marquant le prélude d’une nouvelle ère dans les relations entre Canberra et Rabat », du fait que la nouvelle ambassade « ouvre la voie à une collaboration plus étroite sur différents segments de coopération bilatérale, politique, stratégique, économique et culturel », selon les propos de Mme Owen-Jones. D’après l’ambassadeur, il existe au Maroc comme en Australie, « une véritable volonté politique pour renforcer les liens bilatéraux et saisir les possibilités d’un partenariat gagnant-gagnant ».

« Nous voulons mettre en place une structure solide pour améliorer la coopération dans nombre de secteurs, en particulier les échanges commerciaux, les investissements, la paix, la sécurité, la lutte contre le terrorisme international, le changement climatique, la gouvernance et le développement des capacités », a-t-elle ajouté dans un entretien exclusif à la MAP, le premier du genre à un organe de presse marocain, depuis sa nomination.

Deux mois après, le groupe d’amitié parlementaire Australie-Maroc a été mis en place au parlement australien, « un vecteur essentiel dans le renforcement des relations entre Canberra et Rabat », a soutenu, pour sa part, l’ambassadeur du Royaume du Maroc en Australie, M. Karim Medrek. Ce groupe d’amitié parlementaire, a-t-il ajouté, « reflète l’excellence des relations maroco-australiennes, empreintes d’amitié et de respect mutuel et constitue un pas en avant sur la voie de leur renforcement davantage ».


Composé de 24 parlementaires et Sénateurs de différentes tendances politiques, le groupe d’amitié est présidé par Andrew Lamine, membre du Parti Libéral (majorité gouvernementale) et co-présidé par Maria Vamvakinou, représentante du Parti Travailliste (opposition). Pour le président du groupe d’amitié, le député Andrew Laming, cette structure a pour objectif d’explorer les opportunités de coopération existantes dans des secteurs tels que le tourisme et les ressources énergétiques.

D’autres opportunités de coopération ont été explorées, cette année, notamment en matière de lutte contre l’extrémisme entre Rabat et Canberra. Les deux pays, leaders dans leurs régions, ont donné un coup de fouet à cette coopération à travers la visite du Secrétaire général de la Rabita Mohammedia des Oulémas, M. Ahmed Abbadi, à Canberra, Sydney et Melbourne, où il a tenu une série de rencontres et animé plusieurs conférences.

Sur le plan de la coopération régionale et locale, une délégation d’élues marocaines a effectué une visite de travail en Australie, afin de promouvoir l’échange d’expériences avec les collectivités territoriales australiennes. Initiée par le Conseil des relations arabo-Australiennes, en coordination avec l’ambassade du Maroc en Australie, cette visite de travail a été une opportunité pour s’informer de l’expérience australienne en matière de gestion de la chose locale, notamment sur le plan de la régionalisation, la décentralisation et la déconcentration.

Au volet économique, les deux pays ont lancé, à Marrakech, le Conseil d’affaires Maroc-Australie (Australia Morocco Business Council: AMBC), qui a pour objectif principal de promouvoir les relations et les liens d’amitié entre les communautés d’affaires en Australie et au Maroc. Il constitue la première plateforme de rencontres, d’interaction et d’échange d’idées, d’expériences et d’informations sur les opportunités d’affaires, les réglementations, les opportunités d’investissements et les dynamiques de marché entre l’Australie, le Maroc ainsi que leurs zones de développement (en Afrique pour le Maroc, et plus particulièrement l’Afrique de l’ouest, et en Océanie et en Asie du Sud pour l’Australie).


Toujours sur le même registre, cette année a été marquée par des visites des délégations d’hommes d’affaires australiens dans le Royaume pour explorer les opportunités commerciales et économiques offertes par le Maroc, un pays en plein développement et une destination de choix pour les investissements étrangers. « Lors de mes réunions avec des hommes d’affaires australiens, ils ont exprimé leur volonté de conquérir le marché marocain, une passerelle vers l’Afrique et l’Europe, et de profiter des avantages offerts par le pays : la position géographique stratégique à proximité de l’Europe, le statut avancé avec l’Union européenne et les accords de libre-échange conclus avec plusieurs pays et groupements économiques », a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Australie.

Il a également rappelé que le Maroc accueille annuellement quelques 44.000 touristes australiens. « La destination Maroc est prisée par le touriste australien, qui visite le Royaume pour découvrir la richesse de son patrimoine, sa diversité culturelle remarquable et sa civilisation ancrée dans l’histoire ». Au niveau culturel, le Maroc a participé au festival international de la diversité culturelle, organisé dans la capitale Canberra en février dernier.

Placé sous le signe « La promotion des traditions et coutumes du Maroc », le pavillon a donné un aperçu sur l’ingénierie et l’architecture au Royaume et permis aux visiteurs de découvrir le savoir-faire, la dextérité et l’ingéniosité des artisans marocains, l’originalité d’œuvres artisanales et d’articles de l’artisanat marocain en bois, cuir, cuivre ouvragé ou encore des poteries.

De même, l’ambassade du Maroc en Australie a organisé une semaine académique en faveur des universités et des institutions australiennes pour faire découvrir aux étudiants australiens les différentes facettes de la vie politique, économique et culturelle au Maroc. Dans le domaine académique, des efforts sont en cours pour lancer des programmes de coopération entre les deux pays, surtout que l’Australie dispose d’une riche expérience en matière d’éducation et d’enseignement supérieur.


Les deux pays se penchent également sur la consolidation de leur coopération dans le domaine des arts, en témoigne la visite effectuée en juillet dernier en Australie, par le président de la Fondation nationale des musées du Maroc, M. Mehdi Qotbi. Ce déplacement a été couronné par la conclusion d’un accord de principe avec plusieurs musées et centres d’art modernes pour l’exposition de leurs œuvres dans les musées marocains, ainsi que l’échange de visites entre les artistes marocains et australiens.