Le Maroc condamne “fermement” les multiples violations par les milices houthies de la trêve au Yémen

Le Royaume du Maroc condamne “fermement” les violations “flagrantes” par les milices houthies de la trêve annoncée par le commandement de la coalition arabe pour le soutien à la légalité au Yémen et entrée en vigueur le 19 novembre, indique jeudi le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. 
“Le Royaume du Maroc condamne fermement ces violations flagrantes qui sapent les efforts de la communauté internationale visant à trouver une solution politique à la crise au Yémen”, souligne le ministère dans un communiqué qui condamne la poursuite du bombardement par ces milices des zones frontalières avec l’Arabie Saoudite et les atteintes à la sécurité de ses citoyens.

Le Royaume du Maroc, tout en exprimant sa pleine et permanente solidarité avec le Royaume d’Arabie Saoudite pour garantir la sécurité de son territoire et la protection de ses citoyens et des personnes qui y résident, “appelle à l’arrêt immédiat de ces violations qui privent les citoyens yéménites frères des aides alimentaires nécessaires et mettent en péril le processus politique”, ajoute le ministère.

Le Maroc réaffirme la nécessité du respect des paramètres de ce processus dont l’initiative du Conseil de coopération du Golfe et son mécanisme de mise en œuvre, les résultats de la conférence de dialogue national sans exclusive et la résolution 2216 du Conseil de sécurité de l’ONU, souligne la même source.