ban600
credit agricol

Le Maroc et Djibouti renforcent leur coopération en matière d’énergies renouvelables

Le Maroc et Djibouti renforcent leur coopération en matière d’énergies renouvelables

Le Maroc et Djibouti sont déterminés à renforcer leur coopération en matière d'énergies renouvelables à travers la réalisation de projets dans le domaine du solaire, de l’éolien et de la géothermie.
Un accord a été signé dans ce sens par le président du directoire de MASEN, Mustapha Bakkoury, et le ministre djiboutien de l'Energie, chargé des ressources naturelles, Yacin Houssein Bouh. "Cet accord vise la mise en place d’une coopération opérationnelle à travers la réalisation et le co-développement du projet conjoint à Djibouti dans le domaine du solaire, de l’éolien et de la géothermie", a déclaré à la presse M. Bakkoury, à l’occasion de la signature de cette convention.

"Nous avons perçu une vraie volonté de Djibouti de bénéficier de l’expérience marocaine en la matière, reconnue à l’échelle mondiale", a fait savoir M. Bakkoury, mettant l’accent sur la volonté du Maroc de renforcer les liens économiques qui doivent se hisser à la hauteur des relations politiques liant les deux pays.

De son côté, M. Bouh a réitéré la volonté de son pays de bénéficier de l’expertise du Maroc, à travers MASEN, dans le développement des énergies renouvelables.

"Djibouti a un fort potentiel énergétique qui nécessite d’être exploitée et développé", a relevé le ministre, notant qu’avec l’accompagnement du Maroc, qui a su développer ce potentiel, le Djibouti atteindra son objectif de devenir le premier pays africain à utiliser 100% d’énergie verte à l’horizon 2020.

Cet objectif pourrait être atteint prochainement par Djibouti avec le développement en cours de son potentiel géothermique, éolien et solaire.

Les programmes de développement de projets intégrés portés par Masen, groupe chargé de piloter les énergies renouvelables au Maroc, visent notamment à développer une puissance de production électrique propre additionnelle de 3 000 MW à l’horizon 2020 et de 6 000 MW à l’horizon 2030. Et ce, dans le but de contribuer à l’objectif national, à l’horizon 2030, d’un mix énergétique dont 52% est d’origine renouvelable.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :