A LA UNEDiplomatie

Maroc / Espagne : Des intellectuels publient leur Manifeste

Un peu plus de 250 intellectuels espagnols et marocains ont signé un manifeste conjoint pour défendre le rapprochement entre Le Maroc et l’Espagne. En effet, les signataires insistent sur la nécessité de dénoncer « le discours faux et toxique », lit-on sur le site espagnol Atalayar.

« La crise hispano-marocaine a donné lieu à une inquiétante escalade verbale chargée de reproches et de divergences, qui nous renvoient à des temps passés, complètement étrangers et décalés à la fois avec un monde globalisé et les relations bilatérales qui unissent les deux rives du détroit depuis de longues décennies. » annonce le Manifeste.

Faut-il rappeler que la présence de Brahim Ghali, le chef du polisario sur le sol espagnol, au mois d’avril dernier, a été à l’origine d’une crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne?

« Pendant plusieurs semaines, on assiste à des discours, des griefs et des préjugés qu’on croyait disparus à tout jamais de la scène publique. Sans oublier que les réseaux sociaux ont permis la diffusion à grande échelle d’interprétations pouvant menacer l’esprit de coexistence entre deux peuples frères et amis. Cela va même au-delà du caractère diplomatique de la crise actuelle l’inscrivant dans une confrontation totalement déplacée. Par ailleurs, les signataires soulignent que d’un point de vue scientifique, la situation actuelle est en déphasage total avec l’héritage culturel et la coexistence interreligieuse, fruits de longues années de recherches en matière des sciences humaines que ce soit dans les universités espagnoles ou marocaines et qui ont donné une nouvelle vision de cette histoire partagée, fondée sur les imbrications fécondes des civilisations ibérique et maghrébine. » Ajoute le Manifeste.

« C’est un travail académique rigoureux dans les branches de l’histoire, de la littérature, de la langue qui a conduit à renforcer les liens intellectuels et culturels et à promouvoir des valeurs communes entre les deux rives du détroit de Gibraltar.

De même, la coopération culturelle, artistique et créative entre Marocains et Espagnols s’est intensifiée, ces dernières années, à des niveaux jamais atteints auparavant. 

L’esprit d’harmonie et de coexistence doit régner en tout temps entre nos pays et être au centre de tout dialogue politique afin d’assurer la souveraineté et la stabilité interne au Maroc et en Espagne. C’est pourquoi nous invitons la société civile des deux rives du détroit de Gibraltar à déployer sa grande capacité intellectuelle, à user de son inventivité pour proposer de nouvelles alternatives de coexistence et apporter des contributions constructives à un patrimoine fructueux qui profite aux deux sociétés dans leur ensemble.

Nous exhortons les bonnes personnes des deux côtés du détroit à se joindre à nos  efforts pour rétablir les relations hispano-marocaines, fondées sur la confiance et le respect mutuels, ce qui nous propulsera vers un avenir de paix, de coopération et de prospérité. 

Pour ce faire, Marocains et Espagnols, nous devons dénoncer ce discours erroné et vénéneux que certains supports médiatiques et réseaux sociaux utilisent, basé sur des canulars et des manipulations perverses, qui ne cherchent qu’à raviver les sentiments xénophobes que nous devons éradiquer avec une totale fermeté.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à un discours radical et inutile qui nuit aux grands efforts de dialogue, de recherche et de compréhension mutuelle  prônés et déployés par la société civile et la classe intellectuelle des deux pays. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page