Maroc-Gabon : la consolidation des relations bilatérales au centre d’entretiens à Libreville

La Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mounia Boucetta, a eu mercredi à Libreville, des entretiens avec le ministre gabonais des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, chargé des Gabonais de l’étranger, Noël Nelson Messone, axés sur les moyens de consolider les relations bilatérales entre le Maroc et le Gabon.

Lors de cette entrevue, qui s’est déroulée en présence des membres de la délégation accompagnant la Secrétaire d’État, notamment l’ambassadeur du Maroc au Gabon, Abdellah Sbihi, les deux parties se sont félicitées des liens d’amitié et de fraternités unissant les deux peuples et du niveau du partenariat entre les deux pays sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI et du président gabonais Ali Bongo Ondimba, mettant l’accent sur la nécessité de consolider davantage cette coopération et de l’élargir à d’autres domaines.

A cette occasion, M. Nelson Messone a mis en avant l’amitié et la fraternité entre les deux peuples, notant que de nombreuses initiatives ont été prises pour renforcer et approfondir les relations historiques entre les deux pays et prospecter les moyens de les élargir à d’autres domaines.

“Il y a un vaste chantier que le Gabon et le Maroc peuvent développer et approfondir pour la prospérité et le développement des économies des deux pays dans le cadre d’une coopération Sud-Sud”, a-t-il affirmé.


Tout en saluant le degrés de fraternité et de solidarité entre les deux pays, il a relevé que l’axe Rabat-Libreville est essentiel pour l’avenir du contient africain afin qu’il puisse prendre en main son avenir et son développement, notant la contribution de cet axe en matière de maintien de la paix et de la sécurité dans le continent.

Abordant la question climatique, le ministre gabonais a précisé qu’après la COP22, tenue à Marrakech, “nous avons un terrain pour travailler ensemble sur une question globale qui est d’intérêt particulier pour l’Afrique”.

De son côté, Mme Boucetta a rappelé que le Maroc et le Gabon entretiennent de relations très solides historiques et fraternelles qui émanent d’une vision partagée sur de nombreux sujets, ce qui reflète la qualité des accords de coopération qui ont été signés sous la conduite des deux chefs d’Etat.

Et d’ajouter que ces accords ont ciblé plusieurs domaines de coopération et de partenariat, entre autres, la formation professionnelle, l’industrie et l’agriculture, faisant remarquer que cette visite vise à dynamiser cette relation afin de lui donner toute la teneur et l’ambition portée par SM le Roi Mohammed VI et le président gabonais Ali Bongo Ondimba pour l’intérêt de la population.


Le Maroc suit avec intérêt tous les chantiers lancés par le Gabon dans les domaines politique, économique et de développement durable, a indiqué la responsable marocaine, mettant en avant les efforts déployés par Libreville pour le maintien de la paix et de la sécurité en Afrique.

Ce premier bilan des accords signés entre 2014 et 2015 permet de capitaliser les acquis mais aussi de s’ouvrir sur d’autres horizons, a fait savoir Mme Boucetta, se félicitant de la convergence des points de vue entre les deux pays qui émane d’une conviction et d’une compréhension des vraies questions.

“Aux côtés du Gabon et d’autres pays africains, le Maroc peut être un acteur important pour un co-développement bénéfique pour les populations et une coopération gagnant-gagnant prôné par SM le Roi pour le bien être des populations africaines”, a-t-elle dit.