Le Maroc, “un îlot de paix”, affirme le président hongrois

Le président de la République de Hongrie, János Áder a exprimé son admiration pour le Royaume du Maroc, le qualifiant d'”îlot de paix”, en recevant à Budapest le président de la chambre des représentants, Habib El Malki.

Lors de cette audience, qui s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Maroc à Budapest, le Chef d’État hongrois s’est montré préoccupé par la pression migratoire africaine à laquelle le continent européen doit faire face et que le Maroc subit à son tour.

“Par-delà son aspect humanitaire, cette problématique est préoccupante du point de vue sécuritaire. Il ne faut pas que les passeurs et les trafiquants d’êtres humains nous dictent ce que nous devons faire”, a-t-il martelé.

Cité, jeudi, par un communiqué de la chambre des représentants, M. El Malki a mis en avant l’expérience du Maroc et sa gestion innovante et concertée de la problématique migratoire et la régulation du champ religieux qui fait de l’Islam un facteur de stabilité.


Il a aussi abordé la question du développement durable et de la gestion de l’eau, sujets de prédilection pour le leader hongrois, indique le communiqué.

“Le climat est un défi planétaire” a-t-il affirmé, mettant en exergue l’expérience inédite du Royaume dans le domaine de l’énergie solaire et assurant que toutes questions d’intérêt commun pourront être débattues dans le cadre de la Commission mixte qui se réunira en novembre prochain.