A LA UNEEconomie

Maroc: l’e-paiement continue de séduire !

Par Yosra Bougarba

Le paiement en ligne, un domaine qui avait le vent en poupe même bien avant la survenue de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus (covid-19), ne cesse de prendre de l’ampleur au Maroc et de toucher davantage de secteurs et domaines, à la faveur de ses multiples avantages.

Des avantages qui séduisent de plus en plus de commerçants et clients à l’utiliser et l’adopter pour effectuer leurs transactions en toute sécurité et rapidité. Et bien évidemment, la crise liée au covid-19 a profité à ce mode de paiement qui est adapté avec les mesures de protection comme la distanciation physique et la mobilité réduite, lesquelles ont été mises en place pour réduire le risque de contamination.

Approchée par la MAP, Amal, fonctionnaire, se dit satisfaite du paiement en ligne qu’elle utilise pour effectuer ses achats et régler ses factures sur les sites ou les applications. « Ça me permet de gagner du temps et de réduire mes déplacements« , a-t-elle expliqué.

Cette fonctionnaire a, dans ce sens, cité l’exemple de règlement des factures d’eau et d’électricité, d’internet ou de téléphone auxquelles elle était obligée auparavant de sacrifier sa pause déjeuner.

Au regard de contexte actuel, ce mode de paiement permet d’éviter tout contact et échange de pièces ou de billets de monnaie, pouvant représenter un grand risque de contamination, a précisé Amal.

Côté chiffres, l’engouement pour le paiement en ligne est bien confirmé par le Centre monétique interbancaire (CMI) dans ses récents rapports sur l’activité monétique au Maroc.

→ Lire aussi : Comptes de paiement: quelle place pour le mobile payment ?

D’ailleurs, les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 9,4 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, pour un montant global de 3,8 milliards de dirhams (MMDH) durant le premier semestre 2021.

Cette activité ressort en progression de 55,5% en nombre et de 31,8% en montant par rapport au premier semestre de 2020, précise le CMI, ajoutant que l’activité des paiements en ligne des cartes marocaines a augmenté de 57,1% à 9,1 millions de transactions et de 34,4% à 3,6 MMDH.

L’activité des paiements en ligne des cartes étrangères a, quant à elle, progressé de 18,6% à 308.000 transactions et a régressé de 7,3% à 166,8 millions de dirhams (MDH).

Concernant les commerçants et eMarchands affiliés au CMI, ils ont enregistré 50,4 millions d’opérations de paiement, par cartes bancaires marocaines et étrangères, pour 20,4 MMDH, en amélioration de 34,3% en nombre d’opérations et de +16,6% en montant.

Les paiements par cartes bancaire marocaines et étrangères se répartissent, en termes de volume, sur la grande distribution (26%), habillement (11,4%), stations (7,1%), meubles & articles électroménagers (5,8%), restaurants (5,4%), santé (5,4%), recharges Wallets (5%) et autres secteurs (33,9%).

Commentant ces chiffres, le directeur général adjoint du CMI, Ismail Bellali, a affirmé, dans une déclaration à la MAP, que l’activité de paiement en ligne est encore en début de croissance et est loin d’avoir atteint son apogée, d’autant plus que les grandes entreprises commencent à peine à y adhérer.

Le changement des habitudes des usagers, notamment dans les grandes villes, supportera également cette tendance et la fermeture de certains commerces avec le couvre-feu imposé pousserait également les consommateurs à commander à distance pour une livraison à domicile au lieu de se déplacer sur place, a-t-il estimé.

Les usagers habitués à payer par cartes bancaires et qui font déjà confiance aux systèmes monétiques Visa & MasterCard, règlent la majorité de leurs factures d’eau, d’électricité, de téléphones, ainsi que leurs impôts à travers la plateforme du CMI certifiée par Visa et MasterCard, a souligné M. Bellali.

Interrogé sur les actions menées par le Centre pour satisfaire les attentes et les besoins d’une clientèle en croissance continue, le DGA a fait savoir que la priorité du centre est d’accompagner les vendeurs à distance pour leur permettre de suivre le rythme du développement technologique.

« Nous mettons à leur disposition une plateforme certifiée selon les normes internationales de sécurité, leur permettant d’accepter les cartes bancaires nationales et étrangères comme moyens de paiement, ainsi que l’expertise d’équipes dotées de plusieurs années d’expérience« , a-t-il expliqué.

Et de soutenir: « En plus du volet technique qui vise à veiller sur la maîtrise et le respect des normes, nous assurons, en outre, le volet informatif et formatif de nos clients par rapport à la réglementation en vigueur« .

Transactions en quelques clics, temps optimisé et sécurité… l’engouement se poursuit pour ce mode de paiement qui rend la vie plus facile !

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page