Maroc: Le secteur des assurances pèse 43,1 MMDH en 2018, 2ème en Afrique

assurances

Le secteur des assurances et de réassurance au Maroc a réalisé, en 2018, un volume d’affaires, acceptations comprises, de 43,1 milliards de dirhams (MMDH), en croissance de 6%, conservant la 2ème place en Afrique, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS).

Cette croissance est tirée davantage par les opérations d’assurances directes (+6,2%) que par les acceptations en réassurance (+0,7%), précise l’ACAPS dans son rapport annuel au titre de l’exercice écoulé, notant que ce secteur se positionne au 3ème rang dans le monde arabe après les Émirats Arabes-Unis et l’Arabie Saoudite et au 51ème à l’échelle mondiale.

En termes de pénétration, le marché marocain de l’assurance a affiché un taux de 3,74%, ce qui lui a permis d’occuper le 1er rang au niveau du monde arabe et la 4ème position au niveau de l’Afrique (Afrique du Sud, Namibie et Zimbabwe), indique la même source. Par ailleurs, le rapport fait ressortir que les émissions directes des entreprises d’assurances et de réassurance ont atteint 41,2 MMDH, marquées par une décélération du rythme de croissance des assurances vie et capitalisation (+7,1% contre 18,8%) et un maintien de la croissance en assurances non vie (+5,6%).

La structure des émissions de prime est restée inchangée avec 44,2% revenant aux assurances vie et capitalisation, suivies de l’assurance “Automobile” (27,1%) et des accidents corporels (9,9%), relève l’ACAPS, notant que les primes acceptées en réassurance sont restées quasiment stables à 1,9 MMDH.

Quant aux acceptations en réassurance des entreprises d’assurances, elles ont progressé de 13,7% pour atteindre 212,6 millions de dirhams (MDH).


L’ACAPS indique aussi que les prestations et frais payés par les entreprises d’assurances et de réassurance sont passés de 24,4 MMDH en 2017 à 25,6 MMDH. Ils ont enregistré une augmentation de 5% et ont représenté 61,8% des émissions totales, alors que la part supportée par les réassureurs s’est établie à 1,7 MMDH, soit 6,7% du montant des prestations et frais payés.

Concernant les réassureurs exclusifs, ils ont contribué pour 1,4 MMDH contre 1,8 MMDH en 2017, en baisse de 22,5%, fait remarquer l’ACAPS, soulignant que la part à la charge des rétrocessionnaires a représenté 27,3%, soit 377,7 MDH. D’après la même source, les charges techniques d’exploitation des assureurs et réassureurs ont augmenté de 9,6% à 8,8 MMDH, soit 20,5% des primes émises contre 19,8% en 2017. Cette croissance, plus forte que celle des émissions de prime, s’explique par l’augmentation des autres charges d’exploitation (+231,8%), charges du personnel (+9,3%) et impôts et taxes (7,9%)

En 2018, le marché marocain des assurances a compté vingt-quatre entreprises d’assurances et de réassurance dont vingt entreprises commerciales et quatre mutuelles. Le réseau de distribution reste diversifié avec 2.084 intermédiaires d’assurances, 597 bureaux de gestion directe et 6.195 agences bancaires.