A LA UNESociété

Maroc: Le taux de chômage à 12,8% au T2-2021 (HCP)

Le taux de chômage s’est accru de 0,5 point entre les deuxièmes trimestres de 2020 et de 2021, passant de 12,3% à 12,8% au niveau national, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Ce taux a enregistré une forte hausse en milieu urbain, passant de 15,6 à 18,2%, et une baisse en milieu rural de 7,2% à 4,8%, précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché de travail au T2-2021.

Ce taux a enregistré une hausse modérée parmi les hommes, de 11,3% à 11,9%, et les femmes, de 15,6% à 15,9%. Il a connu une baisse de 2,6 points parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, passant de 33,4% à 30,8%.

S’agissant des diplômés, le taux de chômage a enregistré une hausse de 2,2 points, passant de 18,2% à 20,4% entre les deuxièmes trimestres de 2020 et de 2021, précise le HCP, notant que le taux de chômage des diplômés de niveau supérieur est passé à 25,3% et le taux de chômage des diplômés de niveau moyen à 17,6%.

→ Lire aussi : USA : Hausse inattendue des inscriptions au chômage

Le nombre de chômeurs a augmenté de 128.000 personnes entre le deuxième trimestre de l’année 2020 et celui de 2021, passant de 1.477.000 chômeurs à 1.605.000, ce qui correspond à une augmentation de 9%. Cette hausse résulte d’une réduction de 100.000 chômeurs en milieu rural et d’une augmentation de 228.000 en milieu urbain.

Par ailleurs, le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a baissé de 360.000 au niveau national, entre T2-2020 et T2-2021, passant de 1.359.000 à 999.000 personnes, de 753.000 à 551.000 personnes dans les villes et de 606.000 à 448.000 à la campagne.

Le taux de sous-emploi est ainsi passé de 13% à 9,2% au niveau national, de 12,2% à 8,9% en milieu urbain et de 14,1% à 9,5% en milieu rural, tandis que le volume de la population active occupée en situation de sous-emploi lié au nombre d’heures travaillées, a baissé à 470.000 personnes au niveau national.

Ladite note fait, également, ressortir que la population active occupée en situation de sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé est passée de 402.000 à 529.000 personnes au niveau national. Le taux correspondant est passé de 3,8% à 4,9%.

Les catégories de la population qui ont connu les plus grandes baisses du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 25 à 34 ans (-4,4 points), les personnes n’ayant aucun diplôme (-4,3 points) et les hommes (-3,8 points).

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page