Le Maroc, parmi les premiers Etats à avoir contribué à l’émergence d’une prise de conscience mondiale quant au changement climatique

Le Maroc compte parmi les premiers Etats à avoir contribué à l’émergence d’une prise de conscience mondiale quant au changement climatique, a souligné mardi SM le Roi Mohammed VI, dans un discours prononcé lors de la séance solennelle de haut-niveau de la 22ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22) qui se tient à Marrakech du 07 au 18 novembre.

Aujourd’hui, la Conférence de Marrakech constitue “un tournant décisif” dans le processus de mise en œuvre de l’Accord historique de Paris, a souligné SM le Roi, indiquant que l’humanité entière place de grands espoirs sur les décisions qui seront prises au cours de cette conférence.

Elle aspire plutôt à des décisions aidant à sauver l’avenir de la vie sur terre et à la prise d’initiatives concrètes et de mesures pratiques à même de préserver les droits des générations à venir, a ajouté le Souverain.

La tenue de cette conférence en Afrique “nous incite à donner la priorité à la nécessité de remédier aux impacts négatifs des changements climatiques, qui ne cessent d’empirer dans les pays du Sud et les pays insulaires menacés dans leur existence même”, a insisté SM le Roi.


“La différence est grande entre les pays et les régions concernant la culture liée à l’environnement”, a noté le Souverain, déplorant que les décisions prises et imposées ne soient pas toujours à la portée de tous les pays.