Maroc-Tunisie : Un nouvel élan des relations bilatérales

Maroc-Tunisie

Par Khadija Skalli

Le Chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani a rencontré mardi 11 juin son homologue tunisien Youssef Chahed à Genève, en Suisse. Cette rencontre pourrait insuffler une nouvelle dynamique aux relations maroco-tunisiennes.

Le Chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani a rencontré mardi 11 juin son homologue tunisien Youssef Chahed. Cette rencontre s’est tenue au Palais des Nations Unies à Genève, en Suisse, en marge de la 108ème Conférence internationale du Travail. L’occasion pour les deux responsables d’évaluer les relations unissant les deux pays. Les discussions ont porté sur « les moyens de renforcer la coopération bilatérale entre le Maroc et la Tunisie dans différents domaines ».

Dans une déclaration à la presse, El Otmani s’est réjoui de la dynamique des relations maroco-tunisiennes.

Le Chef de l’Exécutif a souligné « la forte volonté du Maroc de renforcer davantage les relations liant le Royaume et la Tunisie ».


Il a ainsi mis l’accent « sur l’importance pour les deux pays d’oeuvrer pour hisser encore plus haut leurs relations bilatérales, notamment sur les plans économique, de l’investissement, de la coopération entre les hommes d’affaires des deux pays, ainsi qu’en matière de recherche scientifique, d’échange d’étudiants et dans le domaine consulaire au profit des ressortissants des deux pays ».

De son côté, le Chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a exprimé sa satisfaction de cette rencontre.

« Nous souhaitons l’organisation dans les plus brefs délais d’un forum économique entre les hommes d’affaires tunisiens et marocains pour examiner les opportunités d’investissements aussi bien au Maroc qu’en Tunisie ainsi qu’en Afrique », a-t-il souligné au micro de la première chaîne nationale.

Cette rencontre pourrait insuffler une nouvelle dynamique aux relations maroco-tunisiennes, qui ne sont pas au beau fixe.


A noter que la Tunisie fait son entrée au Conseil de sécurité en tant que membre non-permanent. Vendredi dernier, le pays voisin a été élu par l’Assemblée générale de l’ONU  avec 191 voix sur 193.  Il y siègera pendant deux ans du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2021.

« Les principales priorités de la Tunisie au sein du conseil de sécurité seront la prévention des conflits et le renforcement de l’engagement du conseil à trouver des solutions pacifiques aux différends existants », précise un communiqué de la présidence du gouvernement tunisien.