Maroc-UE : Principaux points du projet Déploiement des Politiques Migratoires à Béni Mellal-Khénifra

Voici les principaux points du projet “Déploiement des Politiques Migratoires au niveau régional : DEPOMI”, lancé, vendredi, dans la région de Béni Mellal-Khénifra, par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Chargée des Marocains Résidant à l’Etranger (MRE), Nezha El Ouafi:

-Objectif : Favoriser l’instauration de systèmes de gouvernance migratoire fondés sur les droits humains dans trois régions du Maroc (Béni-Mellal Khénifra, l’Oriental et Souss Massa).

-Institution chargée de la mise en oeuvre du DEPOMI : l’Agence belge de développement (Enabel)

-Partenaires institutionnels : Ministère délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargé des Marocains résidant à l’étranger, le conseil Régional Beni Mellal Khénifra, l’Ecole Nationale Supérieure de l’Administration et la Direction Générale des Communautés Locales.


-Budget global du Projet : 8 millions d’Euros, soit environ 86.288.000 MAD; DEPOMI est entièrement financé par le Fond Fiduciaire d’urgence de l’Union européenne (FFU) en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique.

-Bénéficiaires et Détenteurs de droits : Les ressortissant(e)s des pays tiers résidant au Maroc, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les MRE de retour et les jeunes marocains (notamment ceux souhaitant d’avoir une opportunité à l’international).

-Durée de mise en oeuvre : 36 mois (Du 1er mai 2020 au 31 mars 2023).

-Effet immédiat : La dimension de la migration est progressivement intégrée dans les politiques et stratégies publiques aux niveaux national et local au Maroc.


-Résultats attendus :

1. Le Ministère coordonne et capitalise les interventions en coopération avec les régions, à travers le renforcement des compétences professionnelles du personnel du Ministère et des acteurs régionaux afin d’améliorer les connaissances des actions existantes et passées en matière de migration dans les trois régions cibles du projet en mettant en place un système de collecte de données adéquat pour alimenter une cartographie des projets sur la migration (SNIA et SNMRE) ;

2. La Gouvernance et la planification stratégique de la migration sont mises en œuvre au niveau Financé par l’Union européenne régional, à travers la conduite d’au moins 3 études par région pour disposer de données sur les populations migrantes et sur les dynamiques d’acteurs.

3. L’intégration progressive des migrants au niveau économique et social est favorisée à travers une amélioration des droits des MRE et l’accompagnement des MRE de retour par les services régionaux ainsi que les ressortissant-e-s des pays tiers pour assurer l’accès à la santé et à l’éducation tel que prévu par la politique migratoire marocaine ;


4. La mobilisation des MRE pour contribuer au développement territorial des régions est facilitée à travers le développement des outils de marketing territorial en ciblant les MRE investisseurs potentiels dans les pays de résidence et renforcer leur confiance à l’égard de leurs régions d’origine ;

5. La mobilité est favorisée au niveau de chaque région à travers l’identification des opportunités de mobilité et de migration régulière offertes par des pays de l’UE, l’accompagnement des candidats vers les opportunités de migration régulière et de mobilité et la sensibilisation des jeunes sur les risques de la migration irrégulière.

Avec MAP