A LA UNEMaroc

“MaroCan 2017”, un jalon supplémentaire dans le raffermissement des relations entre les deux pays

Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1962, le Maroc et le Canada ont toujours entretenu des liens marqués du sceau de l’amitié solide et de l’estime mutuelle, avec pour toile de fond un partenariat stratégique et diversifié au service des intérêts communs des deux pays amis.

Tout au long de ces années passées, les relations de coopération fructueuse entre Rabat et Ottawa ont continué d’évoluer sûrement et positivement, notamment depuis l’intronisation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en vue d’augmenter le volume des échanges économiques et commerciaux, qui restent à l’heure actuelle, en deçà des capacités des deux pays et du niveau de leurs relations politiques.

Dans cette optique, plusieurs initiatives ont été entreprises pour fructifier ces relations, comme celle de la Chambre de commerce et d’industrie Al Maghreb au Canada (CCIMC), qui a lancé “L’année du Maroc au Canada” (MaroCan) avec pour principaux objectifs de permettre aux entreprises canadiennes de s’ouvrir davantage sur le marché marocain et ses énormes potentialités et d’impliquer les membres de la communauté marocaine établie au Canada, notamment ceux du monde des affaires, dans le développement économique du Royaume et la consolidation d’un partenariat maroco-canadien des plus prometteurs.

Fidèle à l’esprit des précédentes éditions, l’Année du Maroc au Canada 2017 “MaroCan 2017″, dont le coup d’envoi a été donné en mars dernier à l’ambassade du Canada à Rabat, a été ainsi un jalon supplémentaire dans le raffermissement des relations d’affaires et du partenariat entre les deux pays.

Pour le président de la CCIMC, Abderrahim Khouibaba, cet événement, devenu désormais un rendez-vous annuel incontournable, se veut une tribune privilégiée pour contribuer au renforcement des excellentes relations unissant Rabat et Ottawa sur tous les plans, notamment économique et commercial.

“MaroCan 2017“, à l’instar des éditions passées, s’assignait donc pour missions d’aider les entreprises et les investisseurs canadiens à mieux connaître le marché marocain très attractif et à s’informer de son énorme potentiel dans les différents secteurs, et à permettre aux entreprises marocaines de connaître, elles aussi, les énormes potentialités économiques offertes par “le Pays à la feuille d’érable” et l’étendue de cet immense marché nord-américain.

En mettant en avant le fort potentiel économique et les opportunités d’affaires et d’investissements qu’offre le Royaume, “MaroCan 2017” a permis de mettre en avant la croissance exponentielle que connaît le Maroc, devenu un véritable “hub économique et financier” continental, régional et international pour les milieux d’affaires étrangers, à la faveur de sa stabilité, de sa résilience économique et de sa position géostratégique unique et des différents projets structurants et des politiques sectorielles très avancées, engagées sous le leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Pour M. Khouibaba, le Maroc est en mesure, grâce à ces atouts, de constituer une plate-forme “idéale et attractive” et une porte d’accès privilégiée pour les entreprises et les hommes d’affaires canadiens désireux de se lancer sur les marchés africain, européen ou arabe, grâce notamment à son emplacement géographique, ses accords de libre-échange, sa main-d’oeuvre hautement qualifiée et son climat d’affaires attractif et propice aux investissements.

Et de préciser qu’à travers les diverses activités organisées dans le cadre de “MaroCan 2017”, la CCIMC a voulu s’ériger en “trait d’union” et en “levier agissant” entre les deux communautés d’affaires marocaine et canadienne et jouer le rôle de “facilitateur” pour le renforcement des relations commerciales bilatérales, le but ultime étant d’établir des ponts durables de coopération fructueuse et de partenariat “gagnant-gagnant” entre les économies du Maroc et du Canada.

Dans ce cadre, l’ambassadeur du Canada au Maroc, Mme Nathalie Dubé a souligné, à l’occasion du lancement de “MaroCan 2017”, que le Royaume offre des débouchés “prometteurs” pour les exportateurs et investisseurs canadiens dans une multitude de secteurs, notamment l’agriculture, les mines, les infrastructures, l’aéronautique, la défense, les technologies vertes et l’éducation.

Mme Dubé a aussi précisé que les échanges commerciaux bilatéraux sont en constante augmentation, estimant que le Maroc peut servir de “tremplin” pour les entreprises canadiennes vers le vaste continent africain, alors que le Canada offre une porte d’entrée au marché nord-américain pour les entreprises marocaines.

Les propos de Mme Dubé cadrent parfaitement avec la vision du gouvernement canadien, dont le Premier ministre Justin Trudeau ne cesse de réitérer que le renforcement du commerce et des investissements avec les partenaires internationaux du Canada constitue “une priorité” pour son Exécutif. Il a, dans ce cadre, estimé, dans un message adressé à la CCIMC, que les participants à cet événement en tireront profit et contribueront à la promotion d’un développement “mutuellement bénéfique”.

En marge du lancement de “MaroCan 2017“, une convention de partenariat a été notamment signée entre la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et la CCIMC, en vue de faciliter et d’élargir les échanges de marchandises et les flux d’investissements entre le Maroc et le Canada.

Pour les deux parties signataires, cette convention est de nature à permettre aussi à la CGEM et à la CCIMC de “co-investir” dans le continent africain et de construire des ponts entre les économies du Maroc, du Canada et celles du Continent africain.

Dans ce sens, une forte délégation d’hommes d’affaires canadiens a effectué, du 11 au 19 mars dernier, à l’initiative de la CCIMC, une visite dans le Royaume en vue d’explorer de nouvelles opportunités de partenariat entre les entreprises des deux pays dans plusieurs secteurs.

Cette mission commerciale a constitué une occasion unique pour ces entrepreneurs canadiens, qui représentent divers secteurs d’activités économique et industrielle, afin de développer et consolider les liens d’affaires avec leurs homologues marocains, et de prospecter les perspectives offertes particulièrement dans des secteurs porteurs comme les énergies renouvelables, les infrastructures, les transports, l’aéronautique, les mines et l’agroalimentaire.

Lors de leur séjour au Maroc, les membres de la délégation canadienne ont été reçus notamment par des responsables marocains et de la CGEM et pris part au 5ème Forum international Afrique développement 2017, tenu à Casablanca.

Lancée en 2014, l’Année du Maroc au Canada (MaroCan) commence à consolider sa place en tant qu’événement annuel qui offre l’opportunité aux hommes d’affaires, aux investisseurs et aux entrepreneurs des deux côtés de l’Atlantique pour oeuvrer conjointement en vue de tisser de nouvelles relations de coopération, de fructifier les échanges et de prospecter ensemble de nouvelles perspectives d’un partenariat qui soit durable et mutuellement avantageux dans les divers domaines, au service des intérêts des deux pays et des deux peuples amis.

-Par Hassan EL AMRI-

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page