A LA UNEEnseignement et éducation

Marrakech : Amina Zerouali obtient la meilleure moyenne nationale au baccalauréat 2021

Par : Omar ER-ROUCH

Elève des plus brillants au sein de l’établissement privé « Al Awail » à Marrakech, Amina Zerouali vient de réaliser un grand exploit, en décrochant, haut la main, l’incroyable moyenne de 19,53 sur 20, meilleure note à l’échelle nationale dans les examens du Baccalauréat 2021.

Dans une ambiance conviviale et bon enfant, et sous les youyous et acclamations de ses parents, proches, amis et cadres pédagogiques de son lycée, Amina Zerouali a été accueillie, lundi, à la manière des grandes stars, vêtue d’un caftan traditionnel et porté sur « La Amariya », le temps de célébrer un exploit inédit.

Il s’agit, en fait, d’un incandescent hommage à une brillante jeune fille qui, avec tant de sacrifice, de détermination et de persévérance, a pu obtenir son Baccalauréat au titre de la session de juin, dans la branche des Sciences Physiques, section française. Un succès fulgurant et bien mérité.

Avec un regard perçant derrière ses lunettes médicales, Amina a l’allure d’un génie. Son parcours le confirme. Durant ses études primaires et secondaires, elle était « brillante » dans les mathématiques et tout ce qui a trait à la physique et à la chimie, sans omettre son amour inconditionnel et sa passion pour les langues, notamment celle de Molière.

Approchée par « M24 », la chaîne d’information en continu de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), la jeune fille a exprimé sa grande joie d’avoir réalisé cette prouesse. « Je suis très heureuse d’obtenir la meilleure note du baccalauréat au niveau national. C’est un grand honneur et une grande responsabilité », a-t-elle dit.

→ Lire aussi : Baccalauréat-2021 : Un taux de réussite de 68,43%

« Je m’attendais à une bonne note, surtout que j’étais habituée à obtenir de très bonnes moyennes au cours de mon parcours scolaire, mais j’étais très surprise d’obtenir la première note au niveau national« , s’est félicitée Amina, qui souhaite poursuivre ses études en médecine ou en architecture, rappelant avec tant de modestie et de simplicité, qu’elle n’a obtenu « que » 18.60 à la première année du baccalauréat.

Une réussite collective qu’elle doit également à son entourage, ses parents, ses amis et à ses professeurs : « Mes parents, mes amis et mes enseignants m’ont accompagné tout au long de mon parcours et je pense que ça a été un facteur déterminant. Cette réussite est aussi la leur », a-t-elle affirmé sur un ton de fierté.

Ses professeurs ne tarissent pas d’éloges sur leur élève. Ils dressent le portrait d’une lycéenne très attentive, curieuse, cultivée, studieuse et engagée.

« Amina est une élève très attentive et studieuse qui s’applique vraiment à ce qu’elle fait. Elle est très structurée, ce qui lui permet d’utiliser pleinement son temps et de faire en deux heures le travail que d’autres font en trois ou quatre heures« , a indiqué Mme Khadija Rhalmi, son professeur de français.

« Elle était exceptionnelle durant les deux années du baccalauréat et a fait honneur à sa famille, ses enseignants et son établissement », s’est félicitée Mme Rhalmi.

Une fierté partagée par M. Mustapha Bounou, le directeur par intérim de l’établissement privé « Al Awail ». « Amina est une élève curieuse et assidue qui a brillé depuis ses études primaires. Elle a fait preuve d’une régularité impressionnante qui lui a valu cette prouesse », a souligné le cadre pédagogique.

M. Bounou a saisi cette occasion pour exprimer ses remerciements à tous les cadres pédagogiques d’ »Al Awail ». « C’est le fruit d’un travail d’équipe qui, malgré la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), ils n’ont pas été découragés et ont poursuivi leurs exceptionnels efforts pour assurer une bonne formation aux élèves et, in fine, réussir cet exploit », poursuit-il. Un exploit qui ne se résume nullement à Amina. L’établissement compte huit élèves parmi les premiers au niveau de la région Marrakech-Safi, y compris la sœur d’Amina, Imane Zerouali, qui a obtenu la note de 19.46, la deuxième à l’échelle régionale et la quatrième à l’échelle nationale.

« Je suis très fier de l’exploit de mes deux filles, Amina et Imane, et très content de voir un parcours long et difficile couronné d’une telle réussite« , s’est félicité Abdelfattah Zerouali, père des deux jeunes génies.

« Cet exploit est le fruit de leur travail sérieux et de l’encadrement remarquable assuré par leur mère, une enseignante, qui les a accompagnées depuis leurs études primaires« , a relevé M. Zerouali comme pour conclure que le génie est « une affaire de famille ».

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page