Marrakech : Convention de partenariat pour la création d’un institut de formation dans le domaine de l’entrepreneuriat

Une convention de partenariat portant sur la création d’un institut de formation à l’entrepreneuriat et au management des Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME) a été signée vendredi à Marrakech, en présence du ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Saaid Amzazi.

Cette convention a été paraphée par le directeur de l’Académie Régionale d’Education et de Formation (AREF) Marrakech-Safi, Moulay Ahmed Karimi, le délégué régional de la formation professionnelle, El Hassan Sadouk et le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj et ce, en marge de la rencontre régionale de coordination et de suivi de la déclinaison des projets de la loi-cadre 51.17 relative à la réforme du système d’éducation et de formation.

Cet institut aura pour missions la promotion de l’auto-emploi à travers le soutien et l’accompagnement des jeunes porteurs de projets aux niveaux national et régional, ainsi que la formation de responsables d’entreprises aptes à développer leurs projets et à améliorer leur compétitivité et à inculquer une véritable culture du leadership dans le domaine des affaires.

Cette structure de formation sera également de nature à renforcer l’adéquation formation-emploi, à promouvoir le professionnalisme dans les rangs des jeunes opérant dans l’informel, ou en recherche d’emploi, et à encourager l’entrepreneuriat via un système de formation et ce, en tenant compte de la demande économique et territoriale manifestée en la matière.

Cet Institut servira, en outre, d’espace où vont être élaborées les visions sectorielles et territoriales, en parfaite adéquation avec la formation de compétences destinées au monde du travail.


Intervenant à cette occasion, M. Alj s’est félicité du partenariat fort, exemplaire et empreint de confiance et d’estime réciproques liant la CGEM et ce Département ministériel, faisant remarquer que ce partenariat s’étend aussi au niveau opérationnel, à travers les Instituts à Gestion Déléguée (IGD) dont, la gestion est confiée aux professionnels, ce qui a abouti, a-t-il enchaîné, à de bons résultats en termes d’adéquation formation-emploi et d’insertion dans le monde du travail, notamment dans les secteurs de l’automobile, l’aéronautique, le textile, et la minoterie et boulangerie où, le taux d’intégration post-formation est très élevé.

Cette convention est une excellente illustration de cet esprit de partenariat vertueux et de cette vision partagée figurant au cœur de la feuille de route Royale dans le domaine de la formation professionnelle, a-t-il ajouté, relevant que le secteur privé est associé et engagé dans toute la chaîne de gouvernance de l’éducation et de la formation, à savoir l’enseignement général, professionnel et supérieur, et la recherche scientifique.

Cet institut, qui sera érigé sur 1 ha au lycée Ibn Toumert à Marrakech, comportera des salles pour les cours théoriques, des ateliers pour les cours pratiques, des bureaux administratifs ainsi qu’une salle de réunion.

Avec MAP