Marrakech: La 49è édition du Festival national des arts populaires, une réussite

Marrakech: La 49è édition du Festival national des arts populaires, une réussite

La 49è édition du Festival national des arts populaires (FNAP), qui a pris fin samedi soir, à Marrakech, est une réussite sur tous les plans, a indiqué le directeur du festival, Mohamed Knidiri.

“Cette édition a été une réussite du point de vue du nombre de spectateurs ayant assisté aux spectacles que ce soit dans la scène principale du Palais Badii, dans la Place Jemaa Fna, qui, à elle seule, drainait plus de 15.000 spectateurs chaque soirée ou la Place Harti, qui recevait chaque soir plus de 5.000 spectateurs”, a-t-il fait savoir dans une déclaration à la MAP.

La 49è édition du FNAP a été une réussite aussi du point de vue du nombre de troupes participantes (plus de 40 troupes), qui représentaient toutes les régions du Maroc et du point de vue du nombre d’artistes (plus de 600 artistes participants), une première au niveau du FNAP, a-t-il insisté.

“L’évaluation de la 49è édition du FNAP est positive et satisfaisante que ce soit pour les organisateurs, les artistes ou le public”, s’est-il réjoui, relevant que cette réussite motivera les organisateurs pour bien préparer la prochaine édition qui sera pleine de surprises afin de redorer le blason à ce festival et lui donner la place qu’il mérite sur la scène culturelle locale, nationale et internationale.


→Lire aussi: Tomber de rideau sur le Festival des cinémas arabes au siège de l’IMA à Paris

M. Knidiri a en outre, indiqué que cette édition sera un début pour mettre en œuvre un projet ambitieux consistant à inscrire ce patrimoine immatériel dans la liste du patrimoine universel de l’UNESCO, ce qui aura comme impératif d’œuvrer à protéger ce patrimoine et garantir la pérennité à ces arts populaires.

La 49è édition du FNAP s’est clôturée par une soirée magique célébrant la magnificence du Royaume et la richesse et la diversité de ce patrimoine culturel immatériel au Maroc.

Pendant près de deux heures, le public avait rendez-vous avec des troupes d’arts populaires issues des différentes régions du Maroc, qui ont présenté des spectacles, des danses chorégraphiques métissées avec des danses et chants populaires donnant lieu à des échanges gestuels.


Le prestigieux site du palais El Badii, séculaire monument historique, datant du 16è siècle, a accueilli des troupes somptueusement généreuses, pour présenter des tableaux aussi différents qu’unis.

→Lire aussi: Cinquième édition du Festival AL HAOUZ « Cultures et Entrepreunariat »

Cette soirée a été aussi marquée par l’hommage rendu aux “Rouaiss” (dirigeants) des troupes folkloriques nationales, qui ont contribué à la sauvegarde de ce patrimoine immatériel du Maroc.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisée par le ministère de la Culture et de la Communication et l’Association le Grand Atlas, la 49è édition du FNAP est non seulement la manifestation culturelle la plus importante dans l’histoire du Maroc contemporain, mais aussi déclarée par l’UNESCO comme chef d’œuvre du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité (depuis le 4 Juillet 2005).


Outre, des troupes folkloriques marocaines et des troupes internationales venant, notamment de la Chine, le Mali et la Côte d’Ivoire qui ont défilé, chaque soir, avec magie sur la scène principale du palais El Badii, le festival s’élargit sur d’autres sites de la ville de Marrakech, à savoir la place du Harti, la célèbre place de Jamaâ El Fna et la place de Bab Doukkala.

Le FNAP s’assigne pour but de diffuser les valeurs de fraternité, en faisant rêver à travers ses spectacles qui distillent subitement un message universel : celui de la paix, de l’authenticité culturelle dans cette fresque mosaïque de cultures et de couleurs des quatre coins du monde.

En marge de cette manifestation, un colloque international a été organisé sous les thèmes suivants “Chants et musiques Afro-méditerranéens, influences e confluences” et “Gestes et musiques Afro-méditerranéens, de la continentalité à l’universalité” avec la participation d’éminents universitaires et spécialistes du domaine.