AccueilA LA UNEMarrakech: La communauté mexicaine célèbre dans la joie “le jour des morts”
Día de los muertos

Marrakech: La communauté mexicaine célèbre dans la joie “le jour des morts”

La communauté mexicaine de Marrakech a organisé vendredi soir, une soirée spéciale pour célébrer le Jour des Morts (Día de los muertos), qui est la tradition la plus représentative de la culture de ce pays américain.

Cette fête, “qui marque le retour temporaire sur terre des êtres chers décédés” et dont les origines remontent au moins à 3.000 ans, à l’époque des civilisations mésoamériques des Aztèques, les Mayas, les Purépechas, les Nahuas et les Totonacas, revêt une grande importance aux yeux des Mexicains.

En effet, cette tradition, reconnue comme patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO depuis 2003, est célébrée le 02 novembre de chaque année en grande pompe et dans la joie et la bonne humeur.

A l’Institut Cervantès de Marrakech, et en présence de membres de la communauté mexicaine et de personnalités appartenant à divers domaines, un autel a été dressé “en l’honneur des âmes des morts”.

La communauté mexicaine a souhaité dédié cet autel aux grands acteurs et actrices de l’âge d’or du cinéma mexicain, ainsi qu’aux peintres, romanciers et sculpteurs mexicains.

Selon Ana Lizbeth Buenaventura, une artiste mexicaine résidant à Marrakech, l’autel avec ses offrandes reste l’élément le plus représentatif du Jour des Morts au Mexique.

Durant cet autel, on peut retrouver notamment les photos du défunt, des cierges, de l’encens, des fleurs, des bonbons, des jouets d’enfants mais aussi des nourritures préférées des morts durant leur vie pour leur faire plaisir : de l’eau, le pain des morts, le chocolat et de l’alcool, a-t-elle expliqué.

Cette artiste habillée en “La Catrina”, personnage populaire de la culture mexicaine (squelette féminin vêtu de riches habits et portant un chapeau), a indiqué que les autels commencent à se dessiner le 28 octobre et atteignent leur apogée le 02 novembre.

Si la célébration du Jour des Morts varie d’une région et d’une ville mexicaine à l’autre, cependant elle a un principe commun : la famille se réunit pour accueillir les âmes des morts, placer les autels et les offrandes, visiter les cimetières et aménager les tombes entre autres, a-t-elle précisé tout en tentant de rapprocher l’assistance des origines et des significations de cette tradition aux rythmes de musique traditionnelle mexicaine..

Selon cette artiste mexicaine, mariée à un Marocain, le Jour des morts donne lieu à des défilés dans la rue au rythme d’une musique joyeuse.

Les gens se déguisent avec des maquillages et des costumes folkloriques comme celui de la Catrina. Ils se dirigent jusqu’au cimetière, où famille et amis se recueillent autour de la tombe du défunt, l’occasion de partager avec lui son plat préféré.

Organisé par l’Ambassade du Mexique au Maroc et l’Institut Cervantès, cet événement s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Semaine Globale du Mexique 2019.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :