ban600

Marrakech: Les efforts soutenus de la DGSN pour consacrer les fondements de la police citoyenne mis en relief

Marrakech: Les efforts soutenus de la DGSN pour consacrer les fondements de la police citoyenne mis en relief

Les efforts soutenus consentis par la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) en vue de consacrer les fondements de la police citoyenne et consolider l’approche de proximité adoptée par cette institution, pour assurer une bonne gouvernance sécuritaire, toujours au service du citoyen et de la société, ont été mis en relief, jeudi à Marrakech.

Organisée dans le cadre de la 2ème édition des Journées Portes Ouvertes (JPO) de la DGSN, cette conférence a été animée par des cadres de l’Institut Royal de Police relevant de ladite Direction, autour de la thématique '’Police Citoyenne’’.

Cette table ronde a offert l’occasion pour jeter la lumière sur les efforts déployés par la DGSN en tant que service public, qui place le citoyen au centre de sa stratégie d’action, consolidant ainsi son ouverture sur son environnement.

Dans ce sens, les conférenciers ont tenu à indiquer que le service public de sécurité a pour principale finalité de servir tous les citoyens à pied d’égalité et de leur assurer des prestations de qualité à la hauteur de leurs attentes et aspirations, mettant en exergue les différentes mutations structurelles et fonctionnelles qu’a connues ce service en vue d’améliorer les prestations dispensées et de bâtir les rapports entre l’institution sécuritaire et le citoyen sur la base de la confiance mutuelle et la transparence et ce, dans le cadre du nouveau modèle de la police citoyenne.

Ils ont aussi mis l’accent sur la création conformément à la Constitution, d’un Conseil supérieur de la Sécurité qui veille, entre autres, à l’institutionnalisation des normes de bonne gouvernance sécuritaire, relevant la coordination entre les services sécuritaires, les institutions gouvernementales et les acteurs de la société civile pour consolider les fondements de cette bonne gouvernance en vue de consacrer le nouveau concept d’autorité et l’administration de proximité.

Les intervenants ont, en outre, affirmé que la police citoyenne vise à raffermir les liens de confiance entre le citoyen et le service sécuritaire, à travers la mise sur pied de structures policières proches du public, citant l’exemple des patrouilles sur la voie publique et de l’unité mobile de police de secours entre autres, en vue d’assurer une interaction rapide et efficace avec la demande publique en sécurité.

Ils ont ajouté que la réalisation de la sécurité collective est une responsabilité commune qui implique une collaboration et un partenariat entre l’ensemble des acteurs institutionnels et de la société civile et les différents autres intervenants.

→ Lire aussi : DGSN: Prévention et modernisation, mots d’ordre pour contrer une menace criminelle multiforme

Les conférenciers ont également passé en revue les principales actions menées par la DGSN en vue de garantir une bonne gouvernance sécuritaire et contribuer efficacement aux différents chantiers pour la consolidation de l’édifice de l’État de droit et la protection des libertés fondamentales.

Lors de cette table ronde, l’accent a été mis sur les nouveaux groupes de sensibilisation en milieu scolaire qui constituent un véritable modèle de la police citoyenne, sachant que ce programme, fruit de la collaboration entre la DGSN et le ministère de l’Education nationale, n’a démarré que lors de l’année scolaire 2012-2013, avec pour objectif de lutter contre les différents fléaux et phénomènes touchant le milieu scolaire, avec une première expérience pilote au sein d’un établissement scolaire à Casablanca avant sa généralisation dans les différentes régions du Royaume.

Et de faire observer que le programme de sensibilisation en milieu scolaire, piloté par la DGSN, s’intéresse à des sujets pertinents et soigneusement choisis, tels que la violence dans les écoles, la vente et la consommation de stupéfiants, les agressions sexuelles contre les élèves, l’utilisation non encadrée de l’internet etc.

Ils ont, dans ce sens, souligné l’importance de cette expérience pionnière qui s’est focalisée au départ sur la sensibilisation à la sécurité routière, faisant savoir qu’après six ans d’existence, un total 4.714.404 élèves ont été sensibilisés grâce à ce programme dans 40.558 établissements scolaires visités.

Ils ont aussi relevé l’ampleur des futurs défis qui se posent vu la demande croissante de la part des établissements scolaires en vue de bénéficier de ce programme, surtout avec les nouvelles formes émergentes de délinquance et d'incivilités en milieu scolaire, ce qui requiert l’élaboration de nouvelles approches de prévention et le développement des méthodes de travail des éléments de police formant ces groupes de sensibilisation.

Au nom de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Marrakech-Safi et des associations des parents d’élèves, d’autres intervenants se sont félicités de la tenue de cette conférence dédiée à la police citoyenne, plus particulièrement dans le volet consacré à la sensibilisation en milieu scolaire.

Dans la foulée, ils ont relevé que l’école est un service public qui accueille les générations montantes, une frange importante de la société qui a droit à la sécurité et à la quiétude, louant au passage les efforts inlassables et l’approche pragmatique et proactive que la DGSN ne cesse de mener pour assainir l’environnement scolaire et immuniser les jeunes écoliers face à tout fléau pouvant atteindre leur intégrité physique et mentale, et altérer ainsi leur formation et apprentissage.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :