MEDays 2016: l’Union africaine sera “plus audible” et “plus forte” avec le retour du Maroc

Le retour du Maroc à l’Union africaine (UA) permettra à cette organisation continentale de devenir “plus audible” et “plus forte”, tout en s’affirmant davantage sur l’échiquier international, a affirmé, samedi à Tanger, l’ancien Premier ministre du Mali, Moussa Mara.

“Avec un grand pays comme le Maroc dans son enceinte, pays porté par une diplomatie intelligente et proactive et doté d’une voix qui compte sur le plan international, l’UA ne peut que devenir plus audible, s’ériger une place de choix sur l’échiquier international et tirer profit du réseau de relations extrêmement importantes du Royaume”, a déclaré à la MAP, M. Mara, en marge d’un panel sous le thème “Union africaine: 2017 sera-t-elle l’année du retour du Maroc?”, organisé dans le cadre de la 9ème Forum international Medays.

Le Maroc, un des pays les plus influents en Afrique, ne peut qu’apporter son expérience sur les plans diplomatique et institutionnel au service de la stabilité, la prospérité et de l’émergence du continent, a souligné l’ex-Premier ministre malien, rappelant que le Royaume, malgré sa sortie en 1984 de l’Instance panafricaine, a continué à coopérer et à apporter son soutien à plusieurs pays africains dans les domaines économique, social, culturel et sécuritaire en vue de favoriser l’unité et la prospérité du continent.

“De toute évidence, le Maroc a toute sa place sur le continent africain et au sein de l’Union africaine”, a-t-il insisté, appelant tous les pays du continent à encourager la réintégration du Royaume au sein du l’UA et à accélérer les processus qui y sont liés.


“Nous ne pouvons qu’être à côté du Maroc pour qu’il reprenne sa place naturelle au sein de l’UA et nous soutenons fortement son intégrité territoriale”, a noté M. Mara, relevant que le retour du Royaume sera bénéfique pour l’ensemble du continent africain, compte-tenu de sa dimension économique importante et son engagement ferme en faveur de la coopération Sud-Sud et de la prospérité des peuples africains.

Le retour du Maroc à l’UA va livrer également un message fort aux peuples africains d’œuvrer ensemble pour une Afrique unie, prospère et développée, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, M. Mara a assuré que l’émergence de l’Afrique doit être conçue et portée par tous les pays africains, avec à leur tête le Maroc, soulignant la nécessité de promouvoir l’adhésion et la complémentarité entre tous les pays africains afin de mettre en place une stratégie de développement commune à même de déboucher sur une prospérité partagée.

Organisée par l’Institut Amadeus sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition constitue un véritable espace de travail et de réflexion autour du thème “De la fragmentation à la durabilité: révolutionner les paradigmes” qui place le développement durable et l’émergence économique des pays du Sud et de l’Afrique au centre des débats.


Associant plus de 3.000 participants et 120 intervenants de haut niveau, parmi lesquels des chefs d’État et de gouvernement, des ministres, des décideurs politiques, des dirigeants d’entreprises, des experts, des universitaires et des représentants de la société civile, le Forum Medays-2016 ambitionne de placer le concept de codéveloppement responsable au centre des enjeux africains et mondiaux, à travers le traitement des modalités concrètes de redéfinition des relations Sud-Nord et de consolidation des rapports Sud-Sud.