MEDays2017: Un partenariat “intelligent” s’impose entre l’Afrique et l’Europe

 Le Maroc constitue “un modèle” en matière de progrès démocratique et de promotion des droits de l’Homme en Afrique, a affirmé, mercredi à Tanger, Bogdan Klich, sénateur polonais et rapporteur de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

L’Afrique doit s’imprégner de l’expérience du Maroc qui a réalisé des progrès considérables dans le domaine de la promotion de la démocratie et des droits de l’Homme notamment via l’adoption de la Constitution de 2011, a précisé M. Klich lors d’un panel sur “l’Initiative du dialogue euro-africain” tenu en prélude à l’ouverture officielle des MEDays2017.

Dans ce sens, M. Bogdan, qui est le rapporteur de la commission des affaires politiques et de la démocratie de l’APCE, a souligné l’importance pour les autres pays africains de faire preuve d’une volonté politique pour asseoir une véritable démocratie et promouvoir les principes de bonne gouvernance. Il a, en outre, mis en avant la stabilité dont jouit le Royaume au niveau de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient après le mouvement du ‘‘Printemps arabe”, notant que le pays est toutefois appelé à accélérer la mise en œuvre des dispositions de la Constitution et des lois organiques.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 10ème édition des MEDays connait la participation de plus de 3.000 participants et de 150 intervenants de haut niveau, parmi lesquels plusieurs anciens chefs d’État et de gouvernement, des ministres, des décideurs politiques, des dirigeants d’entreprises et des universitaires. Le nouveau pouvoir économique de l’Afrique, les questions liées au développement durable et le nouvel échiquier géopolitique mondial sont au cœur des MEDays 2017, organisés à l’initiative de l’Institut Amadeus sous le thème “De la défiance aux défis : L’ère des grands bouleversements”.