ban600

“Mémoire du Pérou: Photographies 1890-1950”, thème d’une exposition photographique itinérante à Marrakech

“Mémoire du Pérou: Photographies 1890-1950”, thème d’une exposition photographique itinérante à Marrakech

"Mémoire du Pérou: Photographies 1890-1950" est le thème d'une exposition photographique organisée du 15 février au 10 mars prochain au Musée de l’Art et de la Culture de Marrakech (MACMA) à l'initiative de l'ambassade de ce pays sud-américain au Maroc et de l'Institut Cervantès à Marrakech.

Cette exposition donne à voir et à apprécier 80 clichés qui parcourent 60 ans de photographie péruvienne, qui montrent des phénomènes sociaux qui ont marqué le début du 20ème siècle au Pérou, comme l’immigration rurale vers les villes, l’arrivée des travailleurs chinois au Pérou ou les contestations sociales et syndicales du début de 21è siècle.

Elle jette aussi la lumière sur les merveilles naturelles du territoire du Pérou, les grands monuments de son passé précolombien ainsi que des coutumes ancestrales qui s’interconnectent avec les aspirations modernisatrices de l’époque, l’avancée de la bourgeoisie et les conflits sociaux d’une société en formation.

Ces clichés font partie d’une tradition photographique péruvienne qui s’est nourri du talent indubitable d’un ensemble de remarquables créateurs visuels qui ont utilisé l’appareil photographique comme un moyen de dépeindre, de comprendre et d’interpréter le pays.

Dans une déclaration à la MAP, l'ambassadeur du Pérou au Maroc, Carlos Rafael Polo Castañeda, a indiqué que cette exposition retrace la civilisation et l'histoire de son pays durant 60 ans et jette la lumière sur la vie sociale des Péruviens, leur civilisation et monuments historiques, leurs différentes religions, relevant que l'objectif de cet événement consiste à faire connaitre aux habitants de Marrakech et ses touristes la civilisation et l'histoire de ce pays.

Ces clichés mettent en valeur le talent de maîtres de l’objectif de "l’âge d’or de la photographie péruvienne", tels que Max T. Vargas, Martin Chambi, Carlos et Miguel Vargas, Juan Manuel Figueroa Aznar, Sebastian Rodriguez, Baldomero Alejos ou Walter O. Runcie, entre autres, qui ont exprimé à travers leurs clichés, les différentes mutations sociales, culturelles et économiques ayant traversé le Pérou durant 60 ans, a-t-il ajouté, mettant en relief la profondeur des relations de fraternité et de coopération liant le Pérou et le Maroc dans tous les domaines.

A rappeler que cette exposition itinérante a été organisée dans d’autres villes du monde telles qu’Ottawa, Madrid, Ankara, Le Caire, Pékin, Bangkok, Tokyo ou Séoul, et récemment à Rabat, le mois d’octobre dernier.

>>Lire aussi :SIEL: feu Mohamed Hassan Al Joundi, modèle de l’intellectuel engagé en faveur des causes de la nation

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :