ban600
credit agricol

Messenger se simplifie dans sa dernière mise à jour

Messenger se simplifie dans sa dernière mise à jour

Messenger du groupe Facebook, le service de messagerie du réseau social au 1.3 milliards d’utilisateurs mensuels vient de faire sa mue. Une nouvelle mise à jour pour ce très utilisé service est disponible depuis hier. Il s’agit de la quatrième version.

A retrouver sur ordinateur,  mobile et tablette, cette nouvelle version devrait simplifier l’expérience d’utilisation de l’application.

Les fonctionnalités restent, mais plusieurs onglets, plus ou moins inutiles, vont disparaître pour laisser la place à « personnes, conversations, et découvrir ». La fonctionnalité "découvrir" qui existait déjà permet à l’utilisateur de communiquer avec des entreprises : par exemple, lorsqu’il s’agit d’un site traitant du 7ème art, il est possible de recevoir la liste de films à l’affiche dans les salles grâce à l’envoi d’un message.

Il est à noter que lors des précédentes mises à jour, Messenger avait ajouté la possibilité d’appels audio et vidéo, des jeux et des bots (assistant automatique de conversation). "Nous avons développé de nombreuses fonctionnalités au fil des ans, mais ce n'est pas aussi simple qu’aux débuts de l'application", a déclaré Stan Chudnovsky, vice-président de Messenger sur Facebook.

→ Lire aussi : Le piratage massif des données sur Facebook serait l’acte de “spammers”

Une nouvelle fonctionnalité d’appels de groupes pourrait apparaître. Elle permettra aussi l’utilisation de fameux filtres dont la popularisation est à attribuer à Snapchat.

La partie ''stories'', qui selon Facebook, enregistrerait près de 300 millions d’utilisateurs par mois, sera toujours mise en avant dans cette nouvelle monture de Messenger. On notera aussi quelques changements du coté esthétique de l’application avec un nouveau mode sombre qui devrait faire son apparition

« Ce sera plus évident que (Messenger) est un endroit où l’on peut parler avec ses amis mais aussi avec des entreprises », a indiqué Chudnovsky, ajoutant ne pas s’attendre à voir « dans l’immédiat » une plus grande monétisation du service.

Il est possible mais serait fâcheux de voir l’apparition des pubs sur cette application. Surtout que Facebook est en perte de vitesse chez les plus jeunes qui tournent le dos à cette application.

Abdellah Chbani

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :