Le Mexique enregistre son taux d’homicides le plus élevé depuis 1997

 Le Mexique a enregistré 25.339 homicides en 2017, soit le taux d’homicides le plus élevé en plusieurs décennies, selon des chiffres officiels publiés dimanche.

Selon le ministère mexicain de l’Intérieur, les chiffres des homicides pour décembre se sont élevés à 2.219, soit un total pour l’année écoulée de 25.339 meurtres. Ces meurtres se sont produits dans les Etats liés à la présence de cartels de drogues, comme celui de Guerrero dans le sud ou celui de Veracruz à l’est, relèvent les experts.

En 2017, les Etats qui étaient épargnés par la violence il y a encore peu, comme la Basse Californie, Colima (nord-est), le Guanajuato (centre), ont commencé à être affectés par des attaques de type criminel, selon la même source.

Le nombre des homicides avait reculé sous les 20.000 entre 2013 et 2015, mais rebondi à 20.545 en 2016.


Le département de l’Intérieur, qui a dévoilé les chiffres, a rapporté que le taux d’homicide au pays était à 20,5 par 100.000 habitants en 2017, comparativement à 19,4 en 2011.

Le Brésil et la Colombie ont enregistré environ 27 homicides par 100.000 habitants, un chiffre encore bien inférieur à celui de 57 par 100.000 habitants au Venezuela, selon un rapport de la Banque mondiale.

La violence liée au trafic de drogues a fait plus de 200.000 morts depuis décembre 2006, date à laquelle les autorités fédérales mexicaines ont lancé une opération militaire controversée contre le trafic de drogues et qui, selon ses détracteurs, n’a fait que contribuer à la multiplication des attaques et des assassinats.