ban600
credit agricol

Mezouar plaide pour une meilleure formation pour accompagner l’insertion des jeunes

Mezouar plaide pour une meilleure formation pour accompagner l’insertion des jeunes

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) Salaheddine Mezouar a plaidé, mardi, pour une meilleure formation afin d’accompagner l’insertion des jeunes et de stimuler le développement économique au niveau territorial.

La relation avec le secteur privé a toujours été d’échanges et d’interaction, un secteur national dont l’approche va bien au-delà avec des ambitions de booster la croissance et de créer les investissements générateurs d’emplois, a-t-il affirmé dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa rencontre avec le vice-président de la Banque Mondiale pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), Ferid Belhaj.

Ces ambitions consistent aussi à bien former en vue d’accompagner la politique d’insertion de la jeunesse et la stratégie de diversification économique ainsi que de soutenir le développement économique au niveau territorial, fondamental pour bâtir un pays équilibré, a indiqué le président du patronat marocain.

Cependant, l’entreprise marocaine doit, pour accomplir pleinement ce rôle, le faire dans «un environnement compétitif sain, dans le cadre de lois claires et d’une politique cohérente et continue où les choses ne changent pas tout le temps», a relevé Mezouar.

→ Lire aussi : Maroc: la Banque Mondiale donnera la priorité à la jeunesse et à l’emploi pour la période 2019-2023

Soutenant la mobilisation et l’engagement de tous, secteurs public et privé, institutions, jeunesse et ONG à «corriger ce qui ne fonctionne pas» afin de redonner de la visibilité et de la confiance pour favoriser l’investissement créateur de l’emploi, il a noté que le secteur privé a des responsabilités et engagements aux côtés des pouvoirs publics et peut apporter cette plus-value à la dynamique de développement.

De son côté, Belhaj a souligné, dans une déclaration similaire, que le Maroc traverse une période positive où il doit être accompagné avec des programmes économiques existants ou ceux en cours d’élaboration dans le cadre d’une coopération stratégique échelonnée sur les cinq à six années à venir et devant être conclu dans les prochains mois.

Il a ajouté avoir abordé plusieurs axes portant sur les ressources humaines, le secteur privé notamment l’accompagnement des entreprises pour un meilleur accès au financement ainsi que les infrastructures.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la visite dans le Royaume du vice-président de la BM pour la région MENA, qui se poursuivra jusqu’au 29 août et qui vise à réaffirmer l’engagement du Groupe de la Banque mondiale auprès du Maroc, à conforter le partenariat de longue date avec le pays et à acter les domaines prioritaires d’engagement au titre du futur cadre de partenariat.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :