Le ministère de la Justice et des Libertés signe un accord portant sur l’institutionnalisation du dialogue sectoriel et le renforcement des libertés syndicales

Le ministère de la Justice et des Libertés a annoncé avoir signé mardi un accord avec le Syndicat démocratique de la justice (SDJ), affilié à la Fédération démocratique du travail (FDT), et la Fédération nationale du secteur de la justice (FNSJ), affiliée à l’Union Nationale du Travail du Maroc (UNTM) axé essentiellement autour de l’institutionnalisation du dialogue sectoriel et le renforcement des libertés syndicales.

Cet accord, qui couronne le dialogue engagé entre le ministère et les deux syndicats les plus représentatifs du secteur, porte également sur la modification de certaines dispositions du statut de l’instance du secrétariat greffe, les concours professionnels, les indemnités accordées aux ingénieurs, la rémunération pour les heures supplémentaires, les permanences et le compte spécial, les demandes de mutation pour rejoindre le conjoint outre la notation des fonctionnaires et les congés annuels, indique un communiqué du ministère de la Justice et des Libertés.

Tout en saluant l’esprit de responsabilité et de dialogue constructif et fructueux dont ont fait preuve les deux représentations syndicales, le ministère a affirmé qu’il « ne ménagera aucun effort pour appliquer les dispositions » de l’accord signé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page