Ministère de la solidarité: Prise en charge de 6.324 personnes sans domicile

Prise en charge

Un total de 6.324 personnes sans domicile ont été prises en charge, jusqu’au 28 avril dernier, au sein de centres d’accueil et 2.060 personnes ont pu rejoindre leurs familles, dans le cadre des efforts nationaux déployés pour lutter contre la pandémie du Covid-19, a indiqué mardi à Rabat, la ministre de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali.

Lors d’une visioconférence avec le directeur de l’Entraide nationale, les coordinateurs régionaux et des membres du comité central de vigilance, à l’occasion du 63-ème anniversaire de la création de l’Entraide nationale, Mme El Moussali a souligné que c’est grâce aux efforts concertés de tous les acteurs que la plus grande opération d’hébergement des personnes en situation de rue a été réalisée.

A l’occasion de cette réunion à distance, consacrée à l’évaluation des interventions des délégations de l’Entraide nationale à travers le Royaume, dans le cadre des efforts nationaux déployés pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus et limiter ses répercussions, Mme El Moussali a mis en exergue la nécessité d’investir dans l’hébergement à grande échelle des personnes en situation de rue, appelant à une mobilisation nationale pour limiter et contrôler le sans-abrisme au Maroc, a indiqué le ministère de la solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, dans un communiqué.

A cet égard, la ministre a appelé à réfléchir aux scénarios post-corona, en se concentrant plus particulièrement sur les dossiers des personnes en situation de rue ayant été hébergées au sein des centre d’accueil ou réintégrées au sein de leurs familles, considérant qu’il est nécessaire d’analyser leur situation et de les accompagner via des programmes de réhabilitation pour éviter tout retour à la rue lors de la levée du confinement.

La ministre a, par ailleurs, affirmé que l’aspect social de l’Entraide nationale n’est pas moins important que les autres secteurs vitaux tels que la santé, la sûreté et l’alimentation, ajoutant que l’Entraide nationale a enregistré une présence honorable lors de cette situation particulière et ses fonctionnaires ont fait preuve de dévouement, de sacrifice et d’esprit patriotique élevé.


La ministre a relevé que l’Entraide nationale, qui fournit chaque année divers services sociaux à plus d’un demi-million de personnes en situation de vulnérabilité, en couvrant plusieurs provinces et régions du Royaume, dispose d’un réseau de plus de 4.000 établissements et centres sociaux et près de 3.000 associations partenaires, notant qu’il s’agit d’un acteur social essentiel ayant démontré sa présence et son efficacité sur le terrain, notamment lors de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Mme El Moussali n’a pas manqué de féliciter la société civile pour ses rôles vitaux en tant que partenaire stratégique dans la mise en œuvre des programmes du ministère, saluant également la coopération fructueuse des autorités locales, collectivités territoriales ainsi que les bienfaisants.

De leur côté, les coordinateurs régionaux ont passé en revue les différents programmes et services sociaux mis en œuvre par les délégations de l’Entraide nationale, qui ont suivi le rythme de la mise en œuvre du plan d’action pour la protection des enfants, notamment la mise en place de mécanismes de veille et de suivi au profit des enfants en situation vulnérable, soulignant que des équipes de l’Entraide nationale n’ont pas manqué d’apporter l’aide nécessaire aux provinces ne disposant pas d’unités de protection de l’enfance.

Concernant les personnes handicapées, l’Entraide nationale accompagne ses associations partenaires pour la mise en œuvre de l’enseignement à distance au profit des enfants en situation de handicap.


Ils ont précisé que des cellules de communication, d’orientation et d’écoute ont été créées au sein des délégations régionales et des coordinations régionales de l’Entraide nationale, sous la supervision de 16 cadres formés aux méthodes d’éducation pour les personnes autistes, diplômés du programme “Rafik 2019”, ajoutant que des “kits de sécurité” ont été distribués, dans le cadre de l’opération “Salama” au profit des personnes en situation de handicap dans 3 régions, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population.

Par ailleurs, en ce qui concerne les femmes, des mesures urgentes ont été prises par le ministère pour accompagner les femmes en situation de difficulté, les femmes victimes de violence ou susceptibles d’être exposées à la violence, les femmes en situation de handicap, ou encore les femmes âgées, indiquant qu’un “kit de secours” a été distribué en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population, pour prévenir la contamination au Covid-19.

Ainsi, 63 centres ont été mis en place pour accueillir et protéger des femmes en situation de difficulté, a relevé le communiqué, mettant en relief la plateforme “Kolona Maak”, lancée par l’Union nationale des femmes du Maroc pour l’accompagnement de jeunes filles et femmes en situation de difficulté.