ban600

Le ministère de l’Emploi appelle au renforcement des capacités des partenaires sociaux pour maîtriser les mécanismes du dialogue social

Le ministère de l’Emploi appelle au renforcement des capacités des partenaires sociaux pour maîtriser les mécanismes du dialogue social

 

 Le secrétaire général du ministère de l'Emploi et des Affaires sociales, Mohamed Boutata, a souligné la nécessité de renforcer les capacités des responsables de l'administration et celles des partenaires sociaux pour maîtriser les mécanismes et les techniques du dialogue social et faciliter le passage du tripartisme au bipartisme.

M. Boutata qui intervenait à la 3ème Conférence ministérielle de l'Union pour la Méditerranée (UpM) sur l'Emploi et le Travail, qui a eu lieu les 26 et 27 septembre courant à la Mer Morte (Jordanie), a également mis en relief les atouts des différentes expériences, dont celle du Maroc, qu'il faut capitaliser et enrichir davantage à travers le partage continu et inconditionnel.

Cité par un communiqué du ministère, parvenu mercredi à la MAP, M. Boutata a mis en avant le projet de formation des jeunes dans les domaines qui faciliteront leur insertion professionnelle. Il s'agit notamment des filières de l'informatique et autres technologies d'information et de communication, des métiers liés aux énergies renouvelables et ceux du paramédical. Il a salué à cet égard l'initiative du Luxembourg qui a invité l'Union européenne (UE) à apporter le soutien nécessaire aux pays concernés pour la concrétisation de ce grand projet dans la perspective de l'étendre aux autres pays de la rive sud de la Méditerranée, ajoute le communiqué

Par ailleurs, M. Boutata qui conduisait la délégation marocaine, a mis en exergue les efforts déployés par le Maroc pour l'élaboration de la stratégie nationale pour l'emploi 2015-2025 qui vise la promotion d'une croissance créatrice de richesses et génératrice d'emplois décents et de qualité.

Après avoir exposé les principaux axes de la stratégie et sa mise en œuvre à travers les initiatives régionales lancées depuis le début de 2016, il a exprimé la volonté du Royaume à renforcer sa coopération avec les pays euro-méditerranéens et encourager toutes les initiatives destinées à promouvoir le développement des marchés de travail inclusifs qui permettent l'insertion des jeunes et des femmes, indique le communiqué.

La première partie de cette conférence a été marquée par la réunion des ministres et chefs de délégations avec les représentants de haut niveau des partenaires sociaux qui ont échangé leurs points de vue sur le dialogue social et l'emploi des jeunes et des femmes et les moyens à mettre en œuvre pour promouvoir davantage le dialogue social bipartite.

Cette conférence avait pour objectif de réexaminer les défis majeurs auxquels sont confrontés les pays euro-méditerranéens en matière d'emploi, notamment la création d'emplois, l'insertion des jeunes et le dialogue social.

La conférence devait insuffler une nouvelle dynamique à la coopération entre les membres de l'UpM qui était initiée en 2008 à Marrakech et les encourager d'apprendre les uns des autres et partager leurs expériences respectives dans les domaines de l'emploi, de l'employabilité et le travail décent et impliquer dans cette coopération toutes les parties prenantes, notamment les autorités publiques et les partenaires sociaux.

A la fin de cette conférence, les ministres et chefs de délégations ont adopté à l'unanimité la Déclaration ministérielle qui a couronné les efforts d'an et demi de réflexion et d'analyse des groupes de travail ad hoc sur le dialogue social et sur la création de l'emploi pour les jeunes.

Les recommandations cette Déclaration ont porté notamment sur la mobilisation nécessaire pour assurer la cohérence entre les politiques économiques et sociales, l'importance du dialogue social comme outil de promotion de la croissance économique et du développement social, les moyens à mettre en œuvre pour alléger le poids du phénomène de la migration sur les pays d'accueil, le renforcement de la coopération entre les pays de l'UpM, le soutien de l'UE aux projets lancés par les pays du sud pour la création d'emplois productifs, décents et de qualité, l'élaboration de stratégies pour l'emploi, ainsi que le travail décent pour tous, conclut le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :