Un ministre libyen salue le rôle joué par le Maroc dans la restauration de la stabilité politique dans son

Le ministre du Travail et de la Formation dans le gouvernement d’Union nationale en Libye, Mehdi Ouaredmi El Amine Kadinou, a salué, mercredi à Rabat, le rôle joué par le Maroc dans l’instauration de la stabilité politique dans son pays.

“Le Maroc, où est né le gouvernement d’union nationale en vertu de l’accord de Skhirat, apporte une contribution politique et une participation active à la réalisation et à la restauration de la stabilité politique en Libye”, a affirmé le ministre dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq.

Le ministre a également exprimé sa considération pour le soutien apporté par le Maroc au processus de négociations ayant donné lieu à l’accord de Skhirat en 2015 sous l’égide des Nations unies pour la stabilisation de la situation en Libye, soulignant que son pays est devenu, grâce à cet accord, “plus stable sur les plans social et sécuritaire”.

A cet égard, M. El Amine Kadinou s’est dit “confiant” en l’avenir de la Libye, évoquant des “prémices” d’une stabilité sociale et sécuritaire en Libye en 2018.


Il a, par ailleurs, noté que sa visite au Maroc s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine de l’emploi et de l’échange des expériences.

Après s’être félicité de l’opération de rapatriement des Marocains qui étaient bloqués en Libye, et qui s’est déroulée dans le cadre de la coopération totale entre les deux pays, le responsable libyen a émis l’espoir de voir ces personnes revenir y travailler de nouveau lorsque la situation se sera stabilisée dans le pays.

Le ministre a indiqué que le Maroc et la Libye vont mettre en œuvre en 2018 les accords de coopération bilatérale, signés en 1983, notamment ceux relatifs à l’emploi et la sécurité sociale.