Le ministre nigérien de la Justice souligne l’importance de donner un nouveau souffle à la coopération avec le Maroc

 Le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou a souligné, lundi à Rabat, l’importance de donner un nouveau souffle à la coopération entre le Maroc et le Niger, saluant les efforts du Royaume dans ce sens.

Dans une déclaration à la MAP, à l’issue d’entretiens avec le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, M. Amadou, en visite au Royaume, a salué les efforts déployés par le Maroc pour instaurer une coopération exemplaire avec le Niger et renforcer les liens fraternels qui existent entre les deux peuples et les deux pays.

Dans ce sens, le ministre nigérien a souligné la signature, mardi, de conventions entre les deux pays, notamment dans les domaines commercial et administratif et en matière de transfert des détenus, notant que la possibilité d’étendre le champ de coopération à d’autres secteurs est en cours d’étude.

Affirmant que les échanges avec M. Aujjar ont été riches et fructueux et ont porté sur plusieurs domaines de coopération et sur les perspectives de donner un nouveau souffle aux relations maroco-nigériennes, M. Amadou a affirmé qu’un travail accru est engagé pour faire avancer cette coopération “dont les deux pays ont tant besoin pour renforcer leurs systèmes judiciaires respectifs”.


De son côté M. Aujjar a fait savoir que ces entretiens s’inscrivent dans le cadre de la stratégie africaine du Royaume, menée conformément aux Hautes Orientations Royales, en vue de renforcer les liens économiques, politiques, sociaux et culturels avec les pays africains.

Le ministre a ajouté qu’au niveau bilatéral, ces entretiens ont permis d’échanger sur les moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et le Niger dans différents domaines, notamment la Justice et l’administration judiciaire.

Le ministre a également souligné que les deux pays entendent renforcer leur coopération, notamment dans le domaine de la formation des magistrats, ajoutant que cette démarche s’inscrit dans le cadre du partage par le Maroc de son expérience en matière de réforme de la justice.