A LA UNEEconomie

Mise en place d’une délégation officielle libanaise chargée de la reprise des négociations avec le FMI

Une délégation officielle a été mise en place par le gouvernement libanais en vue de reprendre les négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), annonce un communiqué du bureau du Premier ministre Najib Mikati.

Cette délégation sera chargée de concevoir une stratégie pour revitaliser l’économie du pays, qui connaît un écroulement depuis deux ans, souligne le communiqué.

Le vice-Premier ministre Saadé Chami, le ministre des Finances Youssef el-Khalil, le ministre de l’Economie Amine Salam et le gouverneur de la Banque centrale Riad Salamé, feront partie de cette délégation, explique le communiqué.

→ Lire aussi : Liban : suspension de l’enquête sur l’explosion au port de Beyrouth

Après sa création, le nouveau cabinet libanais s’est focalisé sur la relance des négociations avec le FMI pour réparer les dégâts causés par le vide politique durant les 13 derniers mois. Un vide, qui a engendré une crise qualifiée par la Banque Mondial comme étant « une des plus pires dans le monde depuis 1850 » , déplore le communiqué.

Le Liban, massivement endetté, déclare en Mars 2020, pour la première fois dans son histoire, un défaut de paiement. Une situation qui a poussé le pays à lancer des pourparlers infructueux avec le FMI.

Les négociations entre le Liban et le FMI, débutées en Mars 2020, ont rapidement divagué sur la répartition des pertes à assumer entre l’Etat et les banques centrales et commerciales.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page