La mobilisation contre la violence à l’égard des femmes pour renforcer la cohabitation

 Toutes les composantes de la société doivent s’unir davantage pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et des filles, en vue de renforcer la paix et la sécurité au sein de la société, a souligné la représentante du Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb, Leila Rhiwi.

S’exprimant lors d’un point de presse initié par le Bureau multi-pays de l’ONU Femmes au Maghreb et le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) dans le cadre de la campagne “16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le genre 2016”, Mme. Rhiwi a mis l’accent sur la nécessité de conjuguer les efforts pour faire face à toutes les formes de violence exercées à l’encontre des femmes, ainsi que la mise en place des lois qui les protègent et incriminent ceux qui commettent ces actes de violence.

Le fait qu’une femme sur trois à travers le monde soit victime d’une violence physique ou sexuelle suscite la controverse et donne un signal fort pour poursuivre la mobilisation générale en vue d’éliminer la violence à l’égard des femmes, a-t-elle ajouté soulignant que l’action dans ce domaine ne doit pas se limiter aux jours de la campagne mais tout au long de l’année, “puisqu’elle est une pandémie à laquelle nous devons absolument mettre un terme”.

Dans le cadre de cette campagne, le Bureau multi-pays de l’ONU Femmes pour le Maghreb donnera, vendredi 25 novembre 2016, date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes, au 10 décembre 2016, date de la journée internationale des droits de l’Homme, le coup d’envoi d’une série d’événements pour attirer l’attention et galvaniser l’action collective en vue d’éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles.


La campagne mondiale des 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le genre connaîtra une grande mobilisation de l’ONU-Femmes et ses partenaires au Maroc, de même que la tenue d’une conférence nationale pour le lancement de la 14éme campagne nationale de sensibilisation sur le thème de la violence dans les lieux publics, en partenariat avec le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social.

D’autres activités seront organisées durant cette période en coopération avec les organisations de la société civile, les institutions, les médias et le secteur privé, à travers des actions de proximité, des rencontres culturelles et des actions de communication.

Cette année, des sites très connus à travers le monde seront illuminés en orange – couleur officielle de la campagne choisie pour symboliser un avenir prometteur, optimiste et sans violence – et au Maroc, le Musée Mohammed VI d’art Moderne et Contemporain, le Parlement ainsi que la tour Maroc Telecom en feront partie, symbolisant ainsi l’engagement des partenaires nationaux pour cette campagne.

La Déclaration des Nations unies sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes définit ce phénomène comme étant ”tout acte de violence dirigé contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée.”