Mobilisation en Belgique pour réclamer l’adoption d’une loi sur le climat

Mobilisation en Belgique pour réclamer l’adoption d’une loi sur le climat

Des centaines de personnes ont manifesté lundi à Bruxelles pour réclamer l'adoption de la loi sur le climat, actuellement en discussion au Parlement fédéral belge.

Cette loi, rédigée par des experts universitaires, vise à renforcer l'action climatique en Belgique à travers des objectifs plus ambitieux, notamment une réduction des émission de gaz à effet de serre de 55% d'ici 2030 et 95% d'ici 2050.

Le texte établit également plusieurs principes régissant la politique climatique belge et élabore une structure institutionnelle qui coordonne cette politique.

Toutefois, cette loi sur le climat divise le milieu politique belge en raison de la nécessité d'une révision de la Constitution avant un vote au Parlement. En effet, l'environnement est actuellement une compétence que l'Etat partage avec les entités fédérées (Régions, communautés), alors que le texte fixe des objectifs nationaux.

→ Lire aussi : France : le ministre de la transition écologique appelle à laisser s’exprimer “la voix du climat”

"Cela fait des mois que le monde politique voit des milliers de personnes se mobiliser. Les réponses sont largement insuffisantes", ont dénoncé les manifestants qui exigent une révision constitutionnelle pour permettre un vote de la "loi climat".

La commission de révision de la Constitution se réunira mardi pour se prononcer sur la révision de l'article 7bis de la Constitution belge. Si celle-ci recueille une majorité, un vote est prévu jeudi en séance plénière dont l'issue semble incertaine, car une majorité des deux-tiers sera alors nécessaire.

Depuis plusieurs mois, des actions de mobilisation pour le climat sont régulièrement organisées dans différentes villes belges pour réclamer des actes politiques forts et ambitieux contre le réchauffement climatique.

L'Institut royal météorologique de Belgique (IRM), avait mis en garde récemment contre les effets de plus en plus perceptibles du réchauffement climatique en Belgique, faisant état de vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses, de périodes de sécheresse plus longues et d'une augmentation du niveau de mer. Par ailleurs, 2018 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée en Belgique depuis le début des mesures météorologiques en 1833.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :