Moscou met Washington en garde contre une sortie de l’accord nucléaire

Russia's President Vladimir Putin (C) listens to his press secretary Dmitry Peskov (L) before a press conference following the talks with Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu at the Bocharov Ruchei state residence in the Black Sea resort of Sochi,on May 14, 2013. Putin warned today against any moves that would further destabilise the situation in Syria, speaking after talks with the visiting Israeli Prime Minister. AFP PHOTO/ POOL/ MAXIM SHIPENKOV

La sortie des Etats-Unis de l’accord global sur le nucléaire iranien entraînerait des conséquences négatives, a déclaré aux journalistes lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le Président Poutine a à plusieurs reprises relevé l’importance de l’accord sur le dossier nucléaire iranien. Sans aucun doute, la sortie d’un pays clé tel que les Etats-Unis de cet accord aura des conséquences négatives“, a indiqué M. Peskov, cité par l’agence Sputnik. Précédemment, les médias américains se référant à un haut responsable ont affirmé que le président américain Donald Trump pourrait refuser de certifier au Congrès que Téhéran applique bien l’accord sur son programme nucléaire signé le 14 juillet 2015 à Vienne par l’Iran et les grandes puissances.

D’après le Washington Post, une telle décision marquerait la première étape d’un processus qui pourrait aboutir à la reprise des sanctions américaines contre l’Iran. Plus tôt dans la journée, la porte-parole de la diplomatie chinoise Hua Chunying a déclaré que Pékin espérait que l’accord nucléaire iranien serait maintenu en d épit des critiques de Donald Trump. Selon Mme Hua, le document a joué un rôle positif et important dans la non-prolifération et la protection de la paix et de la stabilité au Proche-Orient.