Moteurs diesels truqués : Volkswagen offre 830 millions d’euros au profit de 400.000 clients

Volkswagen

Volkswagen a offert un montant de 830 millions d’euros pour mettre fin à un grand procès qui l’oppose à plus de 400.000 clients qui demandent la réparation pour leurs voitures équipées de moteurs diesels truqués, selon le porte-parole du groupe.

Volkswagen et l’association de consommateurs VZBV sont parvenus à un accord sur une résolution à l’amiable à hauteur de près de 830 millions d’euros au total et clore ainsi ce procès connu sous le nom de “dieselgate” et qui s’est ouvert fin septembre.

Le groupe automobile est accusé d’avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître le véhicule moins polluant qu’il ne l’est en réalité.

Les deux parties avaient annoncé début janvier des discussions sur une résolution.

Toutefois, la proposition est loin d’être satisfaite pour les avocats qui réclament encore un paiement de “50 millions d’euros de frais”, selon le groupe allemand.

Le scandale de “dieselgate” remonte à septembre 2015, quand le géant automobile allemand a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules de ces logiciels.