Narjiss LOUDIYI : « La négociation, clé de voûte de la réussite »

Narjiss LOUDIYI
Narjiss LOUDIYI

Qui mieux qu’une femme pour se charger de la communication ? Qui mieux qu’une femme peut faire montre de tact et d’aisance relationnelle dans ce monde en perpétuelle mutation ? Narjiss LOUDIYI est la parfaite illustration de cette évidence. Sauf qu’elle est femme de défis avant d’être une femme de communication.

Elle est de ces femmes qui se surpassent pour atteindre leur objectif mais chemin faisant, elle se fixe déjà un autre challenge. Elle est de ces femmes dont le déterminisme qui émane de son regard et de sa démarche vous envoûte pour vous siffler en voix abyssale que la vie s’arrache et se mérite. Forte de son expérience dans le monde des médias, elle est toujours en quête de l’excellence aussi positionne-t-elle, aisément, N7 Communication Group parmi les meilleures agences com du marché.

De l’ancienne régie publicitaire créée en 2009, la jeune directrice générale fait un groupe bien en avance en matière d’expertise sur les différents métiers de la communication en créant trois entreprises affiliées. N7 com axée sur le conseil, le développement de stratégies de Communication et sur la production publicitaire ; N7 média, agence médias ayant pour vocation la stratégie et l’accompagnement en achat média, offline et online, à l’échelle nationale et internationale et Adverweb qui s’active dans le marketing digital et la publicité en ligne, en proposant des stratégies innovantes répondant aussi bien aux besoins des annonceurs locaux qu’étrangers.

C’est ainsi que quelques années seulement après sa création, N7 Communication devient le premier groupe de communication au Maroc, certifié en marketing de la finance participative. En 2014, elle est l’une des rares agences de communication au Maroc à initier une démarche de certification qualité ISO pour la qualité de ses services. On l’aura bien compris, ce métier qui exige des qualités relationnelles, une forte capacité d’adaptation aux situations, de la polyvalence et surtout une méthodologie d’organisation efficiente n’a plus de secret pour la jeune femme qui est consciente que pour suivre les transformations qui s’opèrent et déjouer la rude concurrence qui caractérise ce secteur, elle doit repenser son métier et aller au-delà des rapports standards avec les clients.

Et c’est toujours cette volonté d’aller de l’avant, chevillée au corps pour se démarquer sur un marché on ne peut plus concurrentiel, que Narjiss LOUDIYI cherche encore la performance. Sa curiosité d’esprit la propulse alors dans les arcanes de la négociation professionnelle qu’elle nous expliquera à travers cet entretien.

MAROC DIPLOMATIQUE _ Narjiss Loudiyi, aujourd’hui vous êtes la première femme marocaine et africaine à avoir reçu le haut certificat de négociation professionnelle de l’Agence des négociateurs de France. Qu’est-ce que cela vous fait ?

Narjiss Loudiyi _ C’est à la fois un grand honneur et une grande responsabilité.

Etre formée par les meilleurs négociateurs du monde, maîtriser la négociation à forts enjeux, savoir gérer des profils complexes et offrir les services et les formations de l’agence des négociateurs sur le Maroc, c’est pour moi le fruit de plusieurs années de travail mais aussi une nouvelle aventure qui commence.

En tant que directrice générale de N7 Communication Group, vous êtes une femme de communication, et donc on peut dire que la négociation est au cœur de votre métier à longueur de journée. Quel est le plus apporté par cette expertise ?

Pour travailler dans la communication, il faut autant s’armer de sagesse, de clairvoyance et de diplomatie que maîtriser la stratégie, le conseil, et la publicité.

Pour créer des idées, gérer des urgences, négocier des opportunités, placer des offres, compresser des délais, gérer des compétences, négocier des paiements, il faut avant tout savoir NEGOCIER !

Au fil des années, je me suis aperçue qu’autour de moi, les gens utilisaient du marchandage, du chantage ou du lobbying, mais c’était tout sauf de la négociation.

En analysant davantage certains profils et leurs comportements, j’ai découvert que la négociation était un hard-skill, qu’il fallait profondément étudier pour mieux l’appliquer.

Me spécialiser dans les techniques de négociation et d’influence avancée était une suite logique à ma carrière, et a surtout bénéficié à mes partenaires, auprès de qui mes conseils sont de plus en plus pertinents et porteurs de valeur ajoutée.

En 2014, N7 Communication Group a été l’une des rares agences de communication au Maroc à initier une démarche de certification qualité ISO. Vous êtes le premier groupe de communication au pays certifié en marketing de la finance participative. Aujourd’hui, vous êtes la première femme marocaine à avoir ce certificat. Quel est votre secret pour vous distinguer en si peu de temps ?

N7 fête ce mois-ci ses dix ans, c’est une décennie et pour moi c’est une vie !

Il n’y a pas de recette miracle pour avancer si ce n’est l’engagement, la persévérance et la recherche de l’excellence.

Mon secret : créer chaque jour une meilleure version de soi, de N7, de mes collaborateurs et des services que nous offrons en général.

A N7, la formation et l’apprentissage sont placés au cœur de notre activité. Nos collaborateurs bénéficient de formations continues tout au long de l’année, nous sommes également à l’écoute du marché, nous anticipons les mutations de notre économie et les besoins de nos annonceurs, et nous ne ménageons aucun effort à accompagner leur transformation par la montée en compétence de nos équipes, et l’extension de nos services et solutions.

C’est une stratégie qui marche, et j’en suis fière.

Revenons donc à la négociation, en quoi consiste l’expertise en négociation internationale dans votre domaine ?

Mon expertise permet la résolution des conflits complexes et des crises par la négociation. J’interviens dans la préparation des négociations à forts enjeux et j’accompagne mes partenaires à trouver un objectif commun partagé avec la partie adverse pour aboutir à un accord.

La négociation permet de conduire des négociations stratégiques, de reprendre le contrôle dans le conflit et de rétablir le dialogue quand il n’y en a plus.

Savoir négocier commence à la naissance et c’est pour cela que j’installes cette pratique comme dynamique d’apprentissage dans le milieu scolaire, le but étant que les enfants et adolescents retrouvent l’équilibre nécessaire à leurs relations grâce à la négociation.

La négociation est en règle générale, un processus à la fois basé sur la préparation, l’intuition et l’expertise pour honorer l’objectif principal de nos mandats.

Comment avez-vous eu l’idée de vous pencher sur la négociation professionnelle internationale ?

Je n’ai pas eu l’idée mais le besoin, après avoir échappé miraculeusement à une attaque à main armée dans un pays étranger, j’ai compris que mon approche dans la négo était assez bonne pour me maintenir en vie, mais qu’il me fallait davantage d’outils pour sauver celle des autres si la situation se répète. J’ai donc cherché à améliorer mes techniques et à me spécialiser pour en faire un métier.

Ainsi, j’ai suivi plusieurs formations, dans la négociation, la détection de mensonges, la gestion de crises, la maîtrise des situations complexes, l’hypnose, pour finir par le cycle de la négociation professionnelle.

Est-ce que tout un chacun peut se démarquer dans ce domaine de négociation ou faut-il avoir des compétences bien spécifiques pour cela ?

Pour maîtriser la mauvaise foi, démasquer la manipulation, ou contrecarrer un profil complexe, il faut être fort mentalement, équilibré et objectif face à la situation !

Les hommes politiques, les diplomates, les directeurs RH, les directeurs commerciaux, les financiers ou les négociateurs de crise (prises d’assaut, extorsions, suicides, menaces terroristes, etc…), auront plus de facilité à améliorer leurs compétences puisqu’ils sont dans un exercice quotidien, qui met à l’épreuve leur mentale et leur apporte de l’expérience dans toutes les situations. Contrairement à des personnes qui ne négocient jamais ou qui cèdent facilement par peur des conflits.

Avec ADN nous commençons les formations par des tests personnalisés, exclusifs et spécifiques qui détectent si un profil est éligible et détient les compétences techniques et psychologiques pour exceller dans ce domaine. Et c’est à partir de leurs résultats que les candidats sont orientés et les formations proposées.

Propos recueillis par Souad MEKKAOUI

Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…