Négocier avec Washington serait “inutile”, selon le nouveau président du Parlement iranien

Le nouveau président du Parlement iranien, Mohammad-Bagher Ghalibaf, a jugé dimanche qu’il serait “inutile” de négocier avec les Etats-Unis.

S’exprimant à l’occasion de son premier discours à la Chambre, M. Ghalibaf a fait savoir que le nouveau Parlement élu lors des législatives de février “considère que négocier et jouer l’apaisement avec les Etats-Unis (…) serait inutile et nuisible”.

Il a d’autre part dénoncé la mort aux Etats-Unis de George Floyd, un Afro-américain décédé lors d’une arrestation par la police, dont les images ont fait le tour du monde et déclenché des manifestations de colère dans plusieurs villes américaines.

Il a en outre appelé à “améliorer” les relations avec les voisins de l’Iran et “les grandes puissances qui ont été des amis pendant les temps difficiles et partagent avec nous des relations stratégiques importantes”.