Nestlé veut atteindre un bilan carbone neutre d’ici 2050

Nestlé

Le géant suisse de l’alimentation, Nestlé, a annoncé vouloir afficher un bilan “zéro émission de gaz à effet de serre” à l’horizon 2050, un engagement qui se décline “par des emballages recyclables ou réutilisables et des mesures de reforestation“.

“Le changement climatique est une des plus grandes menaces pour la société. C’est aussi un des principaux risques pour notre industrie”, a déclaré le directeur général (CEO) de Nestlé, Mark Schneider, dans un communiqué.

De son côté, le responsable Opérations et membre de la direction générale, Magdi Batato, a précisé qu’il revenait au premier groupe mondial de l’alimentation de prendre sa part de responsabilité.

Le groupe Nestlé entreprend depuis quatre ans, relève-t-il, des mesures pour limiter le réchauffement à 2 degrés au maximum (d’ici 2100), tout en visant le but plus élevé de 1,5C de l’accord de Paris.

En vue du Sommet Action Climat des Nations Unies prévu le 23 septembre, Nestlé s’engage formellement à signer l’engagement “ambition d’entreprise pour 1,5 degré”.


Les mesures, définies par un plan d’action qui sera affiné ces deux prochaines années, prévoient pour commencer le développement de produits ayant une “meilleure empreinte environnementale” et contribuant à un régime plus équilibré.

Nestlé s’est engagé notamment à rendre, d’ici 2025, 100% de ses emballages recyclables ou réutilisables.

Les déchets d’emballages, en particulier des plastiques, constituent un problème majeur à l’échelle globale. Nestlé s’était fait “épingler” en avril dernier par Greenpeace, qui avait déployé devant le siège du groupe un dragon conçu à base d’emballages. Le numéro un mondial de l’alimentation était notamment critiqué pour sa responsabilité dans la pollution des océans.