Nestlé veut investir environ 1,9 milliard euros dans les plastiques recyclés

Nestlé
Nestlé

Le géant suisse de l’alimentaire, Nestlé, a annoncé jeudi son intention d’investir jusqu’à 2 milliards de francs (environ 1,86 milliards euros) pour assurer la transition vers les plastiques recyclés dans le conditionnement des aliments.

Le numéro un mondial de l’alimentaire veut réduire d’un tiers son utilisation de plastiques vierges, avec pour objectif d’ici 2025 de rendre la totalité de ses emballages recyclables ou renouvelables, selon un communiqué de Nestlé, une décision aussitôt saluée par l’ONG Greepeace qui a applaudi un premier pas dans la bonne direction, appelant la multinationale à en faire plus.

Dans ce contexte, Nestlé s’est engagé à “acheter jusqu’à 2 millions de tonnes de plastiques recyclés à usage alimentaire et à allouer plus de 1,5 milliard de francs au paiement d’une prime pour ces matériaux, entre aujourd’hui et 2025”.

Parallèlement, le groupe suisse cherchera “à réaliser des gains d’efficacité opérationnelle afin que les bénéfices de cette initiative restent neutres”.

Nestlé lancera par ailleurs un fonds d’investissement doté de 250 millions de francs pour les emballages durables, “afin d’investir dans les start-ups qui se consacrent à cette question”.


“Rendre les plastiques recyclés sûrs pour les aliments est un énorme défi”, a concédé le directeur général de Nestlé, Mark Schneider.

Le groupe a récemment inauguré à Lausanne un institut des sciences de l’emballage. Ce centre emploie une cinquantaine de personnes. Il est dédié au développement de solutions d’emballages “fonctionnelles et respectueuses de l’environnement”.

Pour Greenpeace Suisse, cette décision “n’est que partiellement encourageante” mais représente tout de même “un premier pas dans la bonne direction”, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

L’ONG environnementale a cependant estimé que pour faire face à l’avalanche de plastique, les entreprises devaient renoncer de manière systématique à ce matériau synthétique et hautement polluant.


Greenpeace a ainsi appelé Nestlé à “renoncer totalement aux emballages non recyclables” au bénéfice d’emballages réutilisables.

L’ONG a rappelé dans une étude que chaque année 4,8 à 12,7 millions de tonnes de plastiques se retrouvent dans les océans, alors que seulement 9% sont recyclés au niveau mondial. En 2018, la multinationale a utilisé 1,7 million de tonnes d’emballages composés de cette matière non biodégradable.