New York compte taxer davantage les riches pour faire face aux baisses de revenus engendrées par la pandémie

Etats-Unis

Le gouverneur Andrew Cuomo et les élus locaux de l’État de New York sont sur le point d’aboutir à un accord budgétaire qui obligerait les résidents les plus nanties de la ville de New York à payer le taux d’imposition local combiné le plus élevé des Etats-Unis, croit savoir le New York Times.

D’après le quotidien, il s’agit d’une conséquence brutale des retombées économiques de la pandémie sur les finances publiques locales.

Selon le journal, le gouverneur Cuomo a résisté pendant des années à une telle initiative, arguant que l’augmentation des impôts, en particulier sur les riches, ferait fuir les entreprises de New York. Mais les déficits de revenus liés à la pandémie de Covid-19, combinés à la montée en puissance de l’aile progressiste de l’Assemblée législative de l’Etat et la diminution du pouvoir d’influence du gouverneur, ont créé un élan subit pour une telle hausse d’imposition.

S’il est promulgué, l’accord augmenterait les revenus et les impôts sur les sociétés pour générer 4,3 milliards de dollars supplémentaires par an et légaliserait potentiellement les paris sportifs mobiles pour générer 500 millions de dollars supplémentaires en termes de nouvelles recettes fiscales.

Deux nouvelles tranches d’imposition sur le revenu des particuliers seraient temporairement créées : 10,3% pour les revenus entre 5 et 25 millions de dollars, et 10,9% pour les revenus supérieurs à 25 millions de dollars, selon les détails de ce plan obtenus par le New York Times.


( Avec MAP )