New York : démission de la commissaire à la santé sur fond de divergences sur la gestion de la pandémie

pandémie

La commissaire à la santé de la ville de New York, le Dr Oxiris Barbot, a démissionné, mardi, en invoquant sa «profonde déception» face à la gestion par le maire Bill de Blasio de la pandémie du coronavirus et les efforts ultérieurs de la ville pour garder la situation sous contrôle.

Son départ intervient après que les tensions croissantes entre la mairie et les hauts responsables du département de la santé, qui remontent au début de l’épidémie dans la ville en mars dernier, aient éclaté au grand jour, selon la presse locale.

“Je quitte mon poste aujourd’hui avec une profonde déception étant donné que pendant la crise de santé publique la plus grave de notre vie, l’expertise incomparable de lutte contre les maladies du Département de la Santé n’a pas été utilisée dans la mesure où elle aurait pu l’être», a écrit Mme Barbot dans son courriel de démission envoyé au maire de New York, et dont copie est publiée par le New York Times.

«Nos experts sont reconnus mondialement pour leur travail épidémiologique, de surveillance et d’intervention. La ville serait bien servie en les plaçant au centre stratégique de la réponse et non à l’arrière-plan”, a-t-elle asséné.

La démission du Dr Barbot risque de remettre à l’ordre du jour la problématique de la gestion par M. de Blasio de la réponse à l’épidémie qui a dévasté la ville au printemps, tuant plus de 20.000 Newyorkais.


Sa démission intervient aussi à un moment sensible alors que les écoles publiques de la ville s’apprêtent à rouvrir partiellement le mois prochain, ce qui pourrait être crucial pour la reprise de l’activité économique, outre les craintes grandissantes que l’épidémie ne réapparaisse lorsque le temps se refroidira au début de l’automne.

Le maire de Blasio avait été accusé par des experts de la santé publique, y compris certains au sein du département de la Santé, de ne pas avoir réagi assez rapidement pour fermer les écoles et les entreprises en mars dernier, lorsque New York émergeait comme l’épicentre de la pandémie aux Etats-Unis.

Réagissant à cette démission, Bill de Blasio a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il était “clair ces derniers jours qu’il était temps pour un changement” à la tête du département de la santé de la ville. «Nous avons besoin d’une atmosphère d’unité. Nous avons besoin d’une atmosphère d’objectif commun», a-t-il dit.