New York ordonne la vaccination obligatoire contre la rougeole

New York

Les autorités sanitaires de New York ont ordonné mardi à presque tous les habitants d’un quartier juif orthodoxe de la ville de se faire vacciner contre la rougeole, sous peine d’être condamnés à une amende.

L’ordre d’urgence a été pris alors que la ville, un comté de la banlieue de New York et d’autres régions du pays étaient aux prises avec une résurgence de cette maladie déclarée comme éradiquée par les États-Unis il y a près de deux décennies.

C’est une mesure inhabituelle en raison de l’ampleur de la crise“, a reconnu le maire de New York, Bill de Blasio.

Dans la foulée, l’agence fédérale de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a renforcé sa riposte à la rougeole en mobilisant une équipe plus nombreuse centrée sur la flambée de l’épidémie qui a touché 465 personnes dans le pays cette année – le deuxième plus grand nombre de cas signalés aux États-Unis depuis l’élimination de la rougeole dans le pays en 2000.

La plus grande ville du pays connaît actuellement la plus importante épidémie de rougeole depuis 1991, avec 285 cas diagnostiqués depuis l’automne dernier – contre deux en 2017, ont annoncé les autorités sanitaires.


Les autorités ont en partie imputé cette flambée à des campagnes anti-vaccination diffusant de fausses informations selon lesquelles les vaccinations sont dangereuses.

La nouvelle de l’ordre a suscité des réactions mitigées parmi les Juifs orthodoxes à Williamsburg, le quartier de Brooklyn touché par l’ordre. Certains habitants – même ceux qui soutiennent la vaccination – ont déclaré qu’ils ne se sentaient pas à l’aise que la ville ordonne la vaccination à des personnes qui n’en voulaient pas.

Jusqu’ici, l’Etat de New York recommandait une série de vaccins pour intégrer le système scolaire mais accordait des exemptions pour motifs religieux.

→ Lire aussi : Une délégation militaire maroco-américaine visite l’hôpital de campagne de Tata