Nickolay Mladenov renonce au poste d’émissaire de l’ONU en Libye

Nickolay Mladenov

Le Bulgare Nickolay Mladenov, qui était pressenti pour le poste de nouvel émissaire de l’ONU en Libye, a informé le Secrétaire général des Nations-Unies de son intention de démissionner de cette organisation, renonçant ainsi à occuper ce poste resté vacant depuis plusieurs mois.

“Lundi, Nickolay Mladenov a informé le Secrétaire général que lorsque son mandat de Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient prendra fin le 31 décembre, il démissionnera des Nations-Unies et il ne pourra pas occuper le poste d’Envoyé spécial pour la Libye, pour lequel il avait été envisagé”, a déclaré mardi Stéphane Dujarric, le porte-parole du chef de l’ONU.

Selon lui, M. Mladenov a informé le Secrétaire général qu’il avait pris cette décision pour “des raisons personnelles et familiales”. “Le Secrétaire général a remercié M. Mladenov pour son dévouement au service de l’ONU au cours des sept dernières années”, a ajouté le porte-parole.

Cette annonce constitue une surprise, même pour le Secrétariat général des Nations-Unies qui s’apprêtait à annoncer, vraisemblablement cette semaine, la nomination officielle de M. Mladenov en tant que nouvel émissaire en Libye après le feu vert donné par le Conseil de sécurité.

“Cela ne faisait pas partie du plan”, a résumé le porte-parole du chef de l’ONU. En effet, l’ONU avait même annoncé lundi le remplaçant de M. Mladenov en tant que nouvel Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, en la personne du Norvégien Tor Wennesland.


Ce nouveau développement fait revenir les efforts des Nations-Unies à la case départ pour trouver un nouvel émissaire en Libye, plusieurs mois après la démission du Libanais Ghassan Salamé.

( Avec MAP )