ban600
credit agricol

Niger: 350 agents de protocole formés par leurs concitoyens instruits au Maroc

Niger: 350 agents de protocole formés par leurs concitoyens instruits au Maroc

Quelque 350 agents de protocole nigériens subissent actuellement une formation par leurs concitoyens instruits auparavant au Maroc en vue d’assurer convenablement les services protocolaires, dans le cadre des préparatifs du 33ème Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine (UA), prévu en juillet 2019 à Niamey.

Pour cette première vague, ils sont 118 agents de protocole exerçant au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens de l’extérieur qui verront leurs capacités renforcées, a annoncé l’Agence UA Niger 2019.

La deuxième vague concerne 232 agents issus des ministères, des Institutions de la République, des Sociétés d’État, des Gouvernorats et des agents bénévoles et de liaison qui viennent d‘être recrutés et dont la formation est assurée par des formateurs nigériens instruits dans le Royaume du Maroc, dans le cadre de la préparation de cette Conférence au Sommet.

Lors de la cérémonie officielle du lancement, mardi à Niamey, de cette série de formations et de renforcement des capacités, le chef de la diplomatie nigérienne, Kalla Ankouraou, a indiqué que "ce rendez-vous continental constitue un défi majeur pour notre pays, car c’est la première fois que le Niger va abriter un événement d’une telle envergure".

Il a, dans ce sens, fait savoir qu’au cours de cette formation, qui durera deux semaines, le Niger devra créer les conditions adéquates de séjours et de travail pour environ 5000 participants parmi lesquels une cinquantaine de chefs d’état et de gouvernement africains.

→ Lire aussi : Le rôle important du Maroc en Afrique salué par une délégation du Niger

"En acceptant l’Organisation de ce plus grand rendez-vous politique africain, le président de la République, Issoufou Mahamadou, s’est fixé trois objectifs: le renforcement de notre action diplomatique et accroitre la visibilité du Niger sur la scène africaine et internationale, permettre aux opérateurs économiques de tirer profit des retombées de cet événement et renforcer les capacités de notre pays en termes d’infrastructures et du savoir-faire, et nous permettre d’avoir la possibilité d’accueillir d’autres événements d’envergure internationale", a estimé Ankouraou, relayé mercredi par l’Agence officielle ANP.

En décembre 2017, le gouvernement nigérien avait demandé officiellement au Maroc un soutien financier et matériel pour la construction d'un Palais des congrès à Niamey pour accueillir le 33ème Sommet de l'UA.

La demande nigérienne avait été transmise au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, par son homologue d’alors, Ibrahim Yacoubou, à l'occasion de la tenue de la 4ème session de la Commission mixte de coopération Maroc-Niger.

"Nous sollicitons de l'aide pour édifier ce complexe qui doit accueillir en 2019 le Sommet de l'UA", a déclaré le chef de la diplomatie nigérienne. "Nous voulons également un soutien dans l'organisation et la gestion de ce genre d'évènements. Le Maroc est doté de cette expertise", a-t-il affirmé.

Pour sa part, Bourita avait exprimé la disposition du Maroc à apporter le soutien nécessaire au Niger.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :