Nigeria: le président du Sénat “invité” par la police à répondre à des accusations de vol

le président du Sénat nigérian a été

le président du Sénat nigérian a été “invité” par la police pour se rendre à ses locaux pour répondre aux accusations portées contre lui par un gang responsable d’une série de braquages au cours desquels 33 personnes ont été tuées. 

Dans un communiqué, le président du Sénat, Bukola Saraki, a indiqué qu’il se rendrait à cette invitation, mais a affirmé qu’il n’avait aucun lien avec ces braquages et a accusé le chef de la police nigériane de vouloir le piéger.

“Le président du Sénat, Bukola Saraki, est invité par la police à répondre aux accusations portées contre lui par les cinq chefs du gang”, qui ont affirmé avoir agi sur ses ordres, a déclaré le porte-parole de la police nigériane, Jimoh Moshood, dans un communiqué.

>>Lire aussi :Nigéria : Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013, selon l’UNICEF


Bukola Saraki a été de 2003 à 2011 gouverneur de l’Etat du Kwara, où ont eu lieu les braquages.

Au total, 22 suspects, dont les cinq chefs présumés du gang, ont été arrêtés pour leur participation aux braquages de six banques dans la ville d’Offa le 5 avril.

“Ils ont aussi avoué avoir été équipés en armes à feu et en véhicules par le président du Sénat, ainsi que par le gouverneur de l’Etat du Kwara, Alhaji Abdulfatah Ahmed”, a ajouté le porte-parole de la police.