ban600
credit agricol

Note trimestrielle de conjoncture du HCP

Note trimestrielle de conjoncture du HCP
top

La croissance économique nationale se serait établie à 2,8%, au troisième trimestre 2018, au lieu de +2,4% un trimestre auparavant.

La valeur ajoutée agricole aurait poursuivi son affermissement, affichant un accroissement de 3,1%, en variation annuelle. Hors agriculture, la valeur ajoutée aurait progressé de 2,8%, au lieu de 2,4% au trimestre précédent, portée par un léger redressement du secteur secondaire. Au quatrième trimestre 2018, la croissance des activités hors agriculture se poursuivrait pratiquement au même rythme que le trimestre précédent. Avec une hausse anticipée de 3,6% de la valeur ajoutée agricole, la croissance de l’économie nationale se situerait à 2,9%, au lieu de +4,4% au quatrième trimestre 2017.

Amélioration de la conjoncture mondiale au troisième trimestre 2018

L’activité économique dans les pays avancés aurait continué à évoluer favorablement au cours du troisième trimestre 2018, malgré la persistance des tensions protectionnistes et des risques inflationnistes. L’économie de la Zone euro se serait améliorée de 1,6%, en rythme annualisé, sous-tendue par le bon comportement de la demande privée. Aux Etats-Unis, la croissance aurait bénéficié de la bonne orientation de la consommation des ménages et de l'investissement des entreprises, pour se situer aux alentours de 2,8%.

→ Lire aussi : Dégradation de la confiance des ménages au troisième trimestre de 2018

Dans les pays émergents, le climat conjoncturel en Chine serait resté globalement favorable, soutenu par l'investissement immobilier et la consommation des ménages, en dépit d’une demande extérieure moins dynamique qu'en 2017. Les économies russe, brésilienne, argentine et turque auraient, quant à elles, été affectées par la dépréciation de leur monnaie et l'accroissement de l'inflation, dans un contexte de montée des tensions diplomatiques avec les Etats-Unis.

Sur le marché des matières premières énergétiques, le cours du pétrole brut aurait crû de 45,9% en variation annuelle, pour atteindre 75,5$/baril au troisième trimestre 2018, dopé notamment par la hausse de la demande en provenance des pays émergents, surtout asiatiques, les tensions géopolitiques avec l'Iran et les difficultés de production au Venezuela et en Lybie.

Les cours des céréales se seraient, également, renchéris au cours de la même période, affichant des augmentations, respectives, de 13,6%, 20,8% et 4,5% pour le blé tendre, le blé dur et le maïs. Dans ce contexte, l'inflation aurait atteint +2,1% en zone euro et +2,7% aux Etats-Unis, au troisième trimestre 2018, après +1,7% et +2,7% respectivement, un trimestre plus tôt.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :